02/12/2016 16:38
C’est officiel, le culte hâu dông est classé sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO depuis le 1er décembre.
>>Présentation du culte de la Déesse-Mère du Vietnam en Malaisie
>>Le hâu dông du point de vue des jeunes et dans la culture religieuse
>>Un photographe américain sublime le hâu dông

Une séance de hâu dông.
Photo : Anh Tuân/VNA/CVN

Le Comité intergouvernemental de l’UNESCO, réuni à Addis-Abeba, en Éthiopie, vient en effet de reconnaître le hâu dông (le culte de la Déesse-Mère) comme patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Les rites du hâu dông sont principalement réalisés dans des temples.
Photo : Anh Tuân/VNA/CVN

C’est ce qu’a annoncé jeudi 1er décembre le Département du patrimoine relevant du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme. Le culte de hâu dông est une croyance purement vietnamienne qui puise son origine dans la lutte contre les agresseurs mais aussi contre les caprices de la nature.

Le médium est l’intermédiaire entre le monde des esprits et le monde réel.
Photo : Anh Tuân/VNA/CVN

Depuis des milliers d’années, il fait partie du quotidien des Kinh, l’ethnie majoritaire au Vietnam. En plus d’être une croyance, le hâu dông est un musée vivant de la culture vietnamienne, combinant la sculpture, l’architecture, la musique, la danse, les arts martiaux, la gastronomie mais aussi la mode.

L’assistante d'un médium.
Photo : Anh Tuân/VNA/CVN

Le chant châu van (médiumnité) est toujours un grand moment dans les rituels du hâu dông.
Photo : Anh Tuân/VNA/CVN

Le Hâu dông est un musée vivant de la culture vietnamienne.
Photo : Anh Tuân/VNA/CVN

Huy Hoàng-VOV/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Diên Biên se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia La province de Diên Biên (Nord) se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia qui doit avoir lieu du 11 au 14 mars 2017.