31/10/2016 22:38
Grâce à la saison des fleurs de sarrasin, le district de Dông Van dans la province montagneuse de Hà Giang (Nord) a attiré en octobre environ 70.000 visiteurs, portant le nombre total de touristes dans cette localité en dix mois à plus de 226.000, soit 90% du plan annuel.
>>Hà Giang prête pour la 2e fête des fleurs de sarrasin
>>Hà Giang, la prairie en fleurs de sarrasin

Le nombre de touristes à Hà Giang (Nord) augmente en octobre grâce à la 2e fête des fleurs de sarrasin.
Photo : Minh Quyêt/VNA/CVN

Le sarrasin, fleur typique de Hà Giang, représente la vitalité des habitants de cette localité montagneuse. Sa floraison dure environ deux mois, en octobre et novembre. Cette fleur est connue pour sa beauté sauvage qui séduit un grand nombre de visiteurs du Vietnam ou d’ailleurs.

L’organisation de la 2e fête des fleurs de sarrasin ce mois-ci a permis d’attirer davantage de touristes dans cette localité, en particulier pendant les week-ends.

De nombreuses activités se sont déroulées comme des performances artistiques originales reconstituant la légende des fleurs de sarrasin, une soirée de l’alcool de sarrasin, un espace d'exposition sur le sarrasin et ses produits, une exposition photographique, une fête de musique de rue, des représentations de marionnettes, etc.

Par la même occasion, les touristes sont nombreux à visiter des sites à Hà Giang comme la tour du drapeau de Lung Cu, le palais Nhà Vuong, le village culturel et touristique de Lung Câm.

Pour développer le tourisme local, les autorités du district de Dông Van accélèrent la mise en œuvre de certains projets clés dont la construction d’un héliport, la restauration de certaines maisons dans le vieux quartier de Dông Van, a précisé Pham Duc Nam, représentant du district de Dông Van.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Tourisme : la qualité du personnel progresse Cette année, le Vietnam a enregistré 10 millions de touristes étrangers, soit une hausse de 25% par rapport à l’an dernier. Record absolu. Cela étant dit, la formation du personnel doit encore s’améliorer afin de satisfaire tous cet afflux de voyageurs, même s’il y a du mieux.