01/03/2017 20:41
À partir d'aujourd'hui 1er mars, Hanoï doit commencer l’expérimentation de l’utilisation à forfait des véhicules de fonction pour les dirigeants de ses huit services, arrondissements et districts. Désormais, ces cadres bénéficient de la prise en charge fixée par l’administration des frais liés à leurs déplacements professionnels, au lieu de prendre des voitures de service comme actuellement.
>>Des voitures publiques avec forfait
>>L’usage des véhicules de service en question

Le pays compte actuellement 37.772 véhicules de fonction.
Photo : DT/CVN

Selon le Département de gestion des biens publics du ministère des Finances, le pays compte actuellement 37.772 véhicules de fonction, d'une valeur totale de près de 23.000 milliards de dôngs. Salaires des chauffeurs, frais d'essence et d’entretien..., le coût annuel du fonctionnement par véhicule est de près de 320 millions de dôngs, avec pour résultat un budget public total de près de 12.800 milliards. L’emploi de ces véhicules n’est pas, à l’évidence, encore optimisé.

Alors, le Comité populaire de Hanoï a décidé le 20 février d’expérimenter une nouvelle modalité, celle de l’emploi à forfait des voitures de fonction et de service utilisées dans les administrations à Hanoï, décision entrée en vigueur aujourd'hui, le 1er mars.

Les personnalités concernées sont celles dont la dotation administrative comprend un véhicule de fonction. L’expérimentation implique huit unités : quatre Services (des finances ; du plan et de l’investissement ; des communications et des transports ; du travail, des invalides et des affaires sociales), ainsi que deux arrondissements (Hà Dông et Long Biên) et deux districts (Thanh Tri et Gia Lâm).

Chacune de ces unités adminsitratives conserve toujours deux véhicules en dotation, les autres devant être réaffectés à d’autres services publics, hôpitaux, écoles..., ou vendus.

Les autres dirigeants bénéficient d'une subvention pour leurs frais de déplacement, en remplacement de l’utilisation d’un véhicule de service, comme, par exemple, les directeurs adjoints des Services ou les vice-présidents des arrondissements. Ils ont la possibilité de choisir entre deux méthodes de calcul, soit une somme forfaitaire correspondant à leur position, le plus élevé atteignant 9,3 millions de dôngs/personne/mois, soit une somme liquidée en fonction du kilométrage de leurs déplacements, sur la base d’un tarif de 13.000 dôngs le kilomètre.

L’application de ce modèle à ces huit unités devrait permettre d'économiser chaque année plus de 4 milliards de dôngs pour le budget public.

Selon les prévisions, sa généralisation à l’ensemble des administrations municipales aidera la capitale à épargner 50 milliards de dôngs...

Huy Hoàng/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Maroc - Vietnam : Une longue amitié pas prête de s'éteindre

Le Premier ministre adopte la zone touristique de la cascade de Ban Giôc Faire de la zone touristique de la cascade de Ban Giôc, à Cao Bang (Nord), un site touristique national et provincial contribuera au développement socio-économique de cette province montagneuse et de la région lié à la protection de la sécurité et de la défense.