31/10/2016 23:35
Au 31 octobre, la mégapole du Sud dénombre 17 cas de virus Zika, a annoncé l'Institut Pasteur de Hô Chi Minh-Ville.
>>Un premier cas d’enfant atteint d’une microcéphalie au Vietnam
>>Le premier cas de virus Zika confirmé à Long An
>>HCM-Ville : premier cas d’infection du virus Zika chez l’homme

Un moustique de l'espèce Aedes aegypti, vecteur du virus Zika.
Photo : VNA/CVN

Face à cette situation, le Département de la santé préventive du ministère de la Santé a travaillé avec le Service municipal de la santé et l'Institut Pasteur pour discuter des mesures de lutte contre ce virus.

Selon le président du département, Trân Dac Phu, l'évolution est évidente en raison de la population nombreuse, d'une destination touristique préférée, des mesures préventives et d'hygiène environnementale laissant à désirer...

Ledit département a demandé de resserrer des mesures pour protéger les femmes enceintes après avoir confirmé un premier cas d’enfant atteint de microcéphalie dans la province de Dak Lak (hauts plateaux du Centre). Il a également demandé à ces femmes d'effectuer des tests de santé réguliers pendant leur grossesse et de se prémunir contre les piqûres de moustiques.

Ainsi, le Vietnam recense actuellement 23 cas confirmés de virus Zika, à Hô Chi Minh-Ville et dans les provinces de Khanh Hoà, Phu Yên, Binh Duong, Long An, Trà Vinh et Dak Lak.

Selon l'OMS, le virus Zika a été identifié pour la première fois en Ouganda en 1947 chez des singes rhésus, par le biais d’un réseau de surveillance de la fièvre jaune selvatique. Il a ensuite été dépisté chez l’homme en 1952 en Ouganda et en Tanzanie. Des flambées de maladie à virus Zika ont été observées en Afrique, dans les Amériques, en Asie et dans le Pacifique.

Actuellement, il n'y a pas de vaccin ou médicament spécifique pour traiter la maladie.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Tourisme : la qualité du personnel progresse Cette année, le Vietnam a enregistré 10 millions de touristes étrangers, soit une hausse de 25% par rapport à l’an dernier. Record absolu. Cela étant dit, la formation du personnel doit encore s’améliorer afin de satisfaire tous cet afflux de voyageurs, même s’il y a du mieux.