15/11/2016 18:22
L'Assemblée nationale (AN) a reçu 100 questions de 44 députés destinées au Premier ministre, aux ministres, et aux présidents de la Cour populaire suprême et du Parquet populaire suprême, a annoncé la présidente de l'AN, Nguyên Thi Kim Ngân, avant le commencement des séances d'interpellations, mardi 15 novembre à Hanoï.
>>L’AN approuve la résolution sur la répartition du budget d’État en 2017
>>L’Assemblée nationale adopte les prévisions budgétaires pour 2017
>>Assemblée nationale : les interpellations auront lieu du 15 au 17 novembre

Le ministre de l'Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh, s'exprime devant l'Assemblée nationale, le 15 novembre à Hanoï. Photo : Pham Kiên/VNA/CVN

D'après Nguyên Thi Kim Ngân, à part les questions des députés de l'AN, le Comité central du Front de la Patrie du Vietnam a collecté près de 3.000 avis et suggestions d'électeurs transmis à l'AN.

Ces interpellations, qui ont lieu du 15 au 17 novembre, portent sur quatre thèmes : l'industrie et le commerce, les ressources naturelles, l'éducation et la formation, les affaires intérieures... Les ministres chargés de ces secteurs répondront aux députés avant la dernière séance d'interpellations qui sera celle du Premier ministre.

Le ministre de l'Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh, a inauguré ces interpellations concernant le traitement des projets inefficaces, le gaspillage dans la mise en œuvre de projets, la gestion du marché et la lutte contre la contrefaçon, l'aménagement des ouvrages hydrauliques...

Concernant les projets inefficaces, le ministre a expliqué les raisons justifiant le prolongement du délai d'achèvement de certains projets, lesquelles tiennent aux fluctuations du marché mondial, aux prix des matières premières...

Coopération intersectorielle

Il a souligné les limites en termes de capacités des investisseurs et du comité de gestion des projets, les capacités de négociations et les possibilités de mise en œuvre des projets des investisseurs laissant à désirer, la pénurie de personnel pour la réalisation des projets, ainsi que l'assistance insuffisante des organes gestionnaires publics.

Il n'a pas hésité à proposer des mesures pour régler cette situation, notamment la vente des projets, voire même une déclaration de faillite. Le ministère a soumis au gouvernement des mesures concrètes pour dernière décision.

Répondant une question concernant la gestion des engrais de Vo Dinh Tin, député de la province de Dak Nông (hauts plateaux du Centre), le ministre Trân Anh Tuân a reconnu un concours de compétences entre les ministères de l’Industrie et le Commerce et de l’Agriculture et du Développement dans la gestion des engrais.

Selon lui, le ministère de l’Industrie et du Commerce est chargé de la gestion de la production et du commerce des engrais minéraux sur la base de plus de 5.000 critères, et le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, des engrais organiques, avec plus de 5.700 critères.

Le ministre de l'Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh, répond aux interpellations dont des questions sur l'aménagement des ouvrages hydrauliques.
Photo : Dô Hoanh/VNA/CVN

Ces ministères ont demandé au gouvernement de confier l’autorité de gestion des engrais à un seul d'entre eux, et suggéré par ailleurs une coopération intersectorielle dans ce domaine.

Le ministère de l’Industrie et du Commerce est en train d’élaborer 16 ensembles de critères de niveau national qui seront soumis en 2017 au ministère des Sciences et des Technologies.

Ce ministère continue de coopérer avec le ministère de l’Agriculture et du Développement rural dans l'élaboration de programmes de travail communs et l'institution de délégations de responsabilités aux autorités locales en matière de gestion des engrais. 

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Nguyên Xuân Cuong a souligné la responsabilité des organes compétents en matière de communication sur l’utilisation des engrais organiques en vue de construire une agriculture propre au Vietnam, conformément à la position du Parti et de l’État concernant la restructuration du secteur agricole.

Lors de cette séance d'interpellations, plusieurs députés ont posé des questions relatives au déversement des barrages des ouvrages hydroélectriques.

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh, a affirmé que «nous ne développons pas l’hydroélectrique à n’importe quel prix». Il s’agir de l’optique prédominante du Parti, de l’État et du gouvernement. Les projets de petite et de moyenne envergure ne seront pas mis en œuvre s’ils portent atteinte à l’environnement et à la vie de la population, selon lui.

Il a annoncé que, prochainement, le ministère de l’Industrie et du Commerce réexaminera et réévaluera des activités de prévention et de lutte contre les inondations et les typhons et l'ensemble du processus de déversement des barrages des ouvrages hydroélectriques afin d’assurer la sécurité de ceux-ci.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Festival des lanternes géantes de la République de Corée à Hanoï Des lanternes colorées créées par des artisans de la République de Corée seront présentées pour la première fois lors d'un festival qui débutera le 3 décembre à Hanoï.