21/04/2017 17:07
Une conférence sur la sécurité environnementale a eu lieu le 20 avril au consulat général de France à Hô Chi Minh-Ville. Une initiative de la Direction générale des relations internationales et de la stratégie (DGRIS) du ministère français de la Défense.
>>Les jeunes de la capitale engagés dans la protection de l'environnement
>>Diverses activités en écho de la Journée mondiale de l’environnement 2017

Le Vietnam est l’un des pays directement touché par le changement climatique.
Photo : Trong Dat/VNA/CN

La sécurité environnementale devient une problématique du XXIe siècle. Les océans Indien et Pacifique sont vulnérables en raison de l’élévation du niveau de la mer, l’augmentation des tempêtes, la perturbation de l’écologie marine. Ce qui a des conséquences sur le développement socio-économique de plusieurs pays, ainsi que l’existence des îles.

Une conférence sur ce thème s’est déroulée à l’occasion de l’escale au Vietnam du bâtiment de projection et de commandement Mistral et de la frégate Courbet, sous la mission Jeanne d’Arc. Les participants ont parlé des impacts des changements climatiques dans le domaine de la défense et la sécurité environnementale, qui n’ont pas de frontières.

Le Vietnam est l’un des pays directement touché par ce phénomène. L’intrusion d’eau salée dans les provinces du delta du Mékong ou le fait que 20% de la superficie des terrains de Hô Chi Minh-Ville sont menacés par l’élévation du niveau de la mer en sont quelques exemples. Cependant, le pays ne dispose pas de forces ou de corps d’inspecteurs qui surveillent les lieux menacés ni de formations sur la lutte contre les catastrophes naturelles.

Pouvoir faire face aux changements climatiques implique une coopération internationale, car ce n’est pas le problème d’un pays en particulier, ont souligné les experts.

La France, partenaire légitime de l’ASEAN

La France a été l’un des tous premiers États hors de la région à signer le Traité d’amitié et de coopération en Asie du Sud-Est, qui promeut notamment le règlement pacifique des différends, le respect de l’intégrité territoriale, et la renonciation à l’usage et à la menace d’usage de la force, principes fondamentaux que la France défend activement.

Des experts présentent leurs rapports lors de la conférence sur la sécurité environnementale, le 20 avril à Hô Chi Minh-Ville. Photo : Dang Huong/CVN

Le capitaine Jérôme Chardon, chef du bureau Asie-Pacifique du DGRIS, a partagé que l’Accord de Paris sur le climat, conclu lors de la COP21 en décembre 2015, avait ouvert des perspectives sur la coopération internationale. Pour cela, la France resserre ses relations avec des partenaires, développe des outils d’analyse du climat à long terme et affirme le rôle stratégique de la sécurité environnementale.

La France soutient les efforts conduits par l’ASEAN pour bâtir une architecture de sécurité régionale. Elle participe - via l’Union européenne - au Forum régional de l’ASEAN, ainsi qu’aux initiatives prises pour favoriser la coopération régionale, notamment en disposant d’un officier de liaison à l’Information Fusion Centre (IFC) et au Régional HADR Coordination Centre situés à Singapour. Ces officiers français contribuent de façon très concrète au développement des capacités en matière de sûreté maritime et de secours en cas de catastrophes naturelles.

Dang Huong/CVN

 

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le dernier écrivain public de la poste centrale de HCM-Ville

Mois du tourisme d’An Giang 2017 Rencontre avec le chef Martin Yan, festival de course de bœufs, festival de Ba Chua Xu à Châu Dôc… font partie de la série d'événements de la Semaine de la culture gastronomique et touristique d’An Giang, qui s’inscrit dans le cadre du Mois du tourisme d’An Giang.