17/11/2016 17:29
Dans la matinée du 17 novembre, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a répondu aux questions des députés sur plusieurs points importants du pays intéressant les électeurs de l’ensemble du pays.

>>Les réponses aux interpellations des ministres sont appréciées
 

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a répondu le 17 novembre aux interpellations des députés. Photo : Thông Nhât/VNA/CVN


Dans le cadre d'une séance plénière de la 2e session de la XIVe législature de l’Assemblée nationale (AN), 37 députés ont posé des questions sur le développement économique, la réforme administrative, la prévention et la lutte contre la corruption, la détermination à édifier un gouvernement intègre, volontaire, actif, solidaire et uni afin de mettre en œuvre au mieux les tâches à lui confiées par le Parti, l’État et le peuple.

Nguyên Xuân Phuc a indiqué que ces derniers mois, le gouvernement avait bien mis en œuvre la résolution du XIIe Congrès national du Parti et les résolutions de l’AN, s’était concentré sur le règlement des faiblesses, avait dégagé à temps les difficultés et les entraves, et avait bien réglé les problèmes importants et pressants du pays, notamment la sécheresse, la remontée des eaux salées, la pollution de l’environnement, la sécurité alimentaire, la réforme administrative, l’ordre et la sécurité sociale…

Le Premier ministre et les membres du gouvernement ont dirigé l’amélioration de l’efficacité du travail de gestion, le contrôle strict des dépenses publiques, la pratique d’économies et la lutte contre les gaspillages dans les services publics comme dans toute la société, l’intensification de la lutte contre la corruption… "En outre, le gouvernement est déterminé à écarter les mauvais cadres de l’appareil de l’
État", a dit le chef du gouvernement.

Avec ces résultats, Nguyên Xuân Phuc a affirmé que le gouvernement avait presque réalisé ses objectifs et ses tâches de 2016, et qu’il continuera de veiller à la prise de mesures pour accomplir le plan de développement socioéconomique de 2016 et des premiers mois de 2017. Sur sa détermination et celle du gouvernement en matière de prévention et de lutte contre la corruption,
Nguyên Xuân Phuc a particulièrement souligné la position de ce dernier de régler fermement les actes de corruption et tous ceux entraînant des difficultés pour la population et les entreprises, ce afin d’approfondir la confiance dans l’ensemble du Parti comme de la population.

Concernant la restructuration de l’économie, le règlement des créances douteuses et le traitement des banques trop faibles, le Premier ministre
Nguyên Xuân Phuc a annoncé que son gouvernement s’efforce de régler les créances douteuses en veillant à éviter l’apparition de nouvelles.
 

Il faut renforcer les exportations pour atteindre l’objectif d’une croissance de 6,5 à 7% d’ici à 2020. Photo : Vu Sinh/VNA/CVN

Il a souligné sa position constante de restructurer les organes publics. Il s’agit cependant d’un processus aussi important que délicat pour concerner de nombreux secteurs et affecter directement la vie de la population. Le gouvernement doit élaborer un plan très précis à soumettre au Comité central du Parti et à l’Assemblée nationale. Les deux tâches majeures et difficultueuses sont de déterminer les entreprises à actionnariser et celles devant demeurer sous la gestion de l’État, ainsi que les modalités de la réduction des effectifs de fonctionnaires qui découlent de telles opérations.

Sur le développement d’une économie du tourisme, le chef du gouvernement a rappelé la résolution du Comité central du Parti qui prévoit de faire du tourisme un secteur de pointe participant d’entre 7,5 et 10% au PIB national. Il a avancé des mesures comme le perfectionnement du cadre juridique, l’édification et la promotion de l’image du tourisme national, le renforcement de la formation des ressources humaines propres à ce secteur, la mise en place de la délivrance en ligne d’un visa de tourisme...

Quant à la position du gouvernement sur le règlement des projets subissant des pertes,
Nguyên Xuân Phuc a affirmé que les mesures appropriées étaient en train d’être prises, notamment sur la cession des projets et l’ouverture d’une procédure collective afin que de telles situations n’affectent pas l’économie nationale ni ne porte atteinte à la confiance de la population. À ce titre, d’ailleurs, le gouvernement étudiera sérieusement le régime de responsabilité de chaque individu et organisation impliqués dans ces projets. ’’Le Comité central du Parti a agréé la création d’un organe gestionnaire des fonds publics’’, a-t-il ajouté, précisant ensuite que le gouvernement continuait d’accélérer l’actionnarisation des entreprises publiques et effectuait régulièrement des inspections en la matière.
 

La présidente de l’Assemblée nationale Nguyên Thi Kim Ngân prend la parole lors de la séance de clôture des interpellations, le 17 novembre.
Photo : Pham Kiên/VNA/CVN

Lors de cette séance d’interpellations, Nguyên Xuân Phuc a souligné le renforcement des relations entre les entreprises publiques et celles issues de l’investissement direct étranger, de l’édification d’un groupe d’entreprises puissantes, du développement d’une industrie auxiliaire, ainsi que du soutien des entreprises dans le développement de leurs activités.

Nguyên Xuân Phuc a souligné que pour atteindre l’objectif d’une croissance de 6,5 à 7% d’ici à 2020, il faut renforcer les exportations, créer un environnement d’investissement et d’affaires plus favorable, construire une économie indépendante des fluctuations des marchés, notamment de ceux de l’énergie et des vivres.

Selon le chef du gouvernement, il faut se concentrer sur le développement des atouts de l’économie nationale comme l’agriculture organique, les technologies de l’information, le développement des marchés, l’encouragement et le développement des groupes économiques privés.

S’agissant de la restructuration de l’agriculture, le Premier ministre a demandé de renforcer l’application des sciences et des technologies avancées à la production agricole, la création d’entreprises en zone rurale, le développement du commerce et de services de paire avec la commercialisation des produits et la mise en place d’assurances agricoles.

Sur l’instauration d’une culture de la démission au sein d’un gouvernement intègre et de droit, le Premier ministre a estimé que cette proposition était justifiée, et a indiqué confier au ministère de l’Intérieur la tâche d’étudier et d’élaborer un statut en la matière.

S’exprimant lors de la séance de clôture des interpellations, la présidente de l’Assemblée nationale Nguyên Thi Kim Ngân a affirmé que ces interpellations s’étaient déroulées de manière démocratique, franche, animée et constructive. Plus de 200 questions ont été posées par la représentation nationale, dont une vingtaine au Premier ministre. Elle a estimé que les membres du gouvernement avaient répondu franchement aux questions, montrant qu’ils étaient impliqués avec détermination à faire évoluer la situation du pays.

 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Ngoc Lan, le somptueux hôtel pour se dire «oui» Outre ses services de qualité, l’hôtel Ngoc Lan à Hô Chi Minh-Ville est une adresse prisée par les jeunes couples dans la mégapole du Sud pour célébrer leur mariage.