24/03/2021 23:40
Le dialogue entre l’Union européenne (UE) et les pays de l’ASEAN sur la planification d’innovation des technologies vertes pour le développement durable a eu lieu les 22 et 23 mars au Centre des conférences et des expositions de Binh Duong, province de Binh Duong (Sud).
>>Binh Duong crée les meilleures conditions possibles pour les investisseurs japonais
>>Le delta du Mékong opte pour un développement adapté au changement climatique

Visioconférence sur la coopération entre l’Union européenne et les pays d’Asie du Sud-Est pour l’application des technologies dans la production verte, tenue le 23 mars à Binh Duong.


Les sessions de travail du dialogue entre l’Union européenne (UE) et les pays de l’ASEAN sur la planification d’innovation des technologies vertes pour le développement durablese sont focalisées sur l’initiative "E-READI", lancée par la Commission européenne à propos de la mise en place du "projet de technologies vertes et innovations" (GreenTech) dans les pays d’Asie du Sud-Est.

Lors de la visioconférence "Coopération avec l’UE pour les technologies de production verte", tenue le 23 mars à Binh Duong, les représentants de la Commission européenne, des pays de l’ASEAN, des autorités du Comité populaire de la province de Binh Duong, ceux des services concernés ainsi que des entreprises vietnamiennes comme internationales, se sont renseignés sur les démarches et l’agenda de la mise en pratique des stratégies de croissance verte. Tout cela en partageant des modèles de développement durable en Europe, en particulier sur la nouvelle stratégie "Accord vert" (Green Deal en anglais) pour la croissance verte, adoptée par la Commission européenne en se basant sur les coopérations entre les gouvernements, visant à réduire les émissions de CO2 ainsi qu’à élaborer une économie circulaire tout en protégeant l’environnement et créant davantage d’emplois à la population.

"Le projet de développement de la ville intelligente de Binh Duong, mis en œuvre depuis 2016, s’accentue autour de la construction et de l’amélioration d’infrastructures techniques, sociales et de la création de conditions d’investissement favorables et stables s’orientant vers le développement durable", s’est exprimé Mai Hung Dung, vice-président du Comité populaire de la province de Binh Duong. Par ailleurs, la province de Binh Duong cherche à développer une socio-économie en investissant dans la formation de la main-d’œuvre de qualité ainsi que dans les sciences et technologies pour parvenir aux objectifs de croissance verte et de développement durable, a-t-il informé lors de la conférence. "En 2021, le Forum de la communauté intelligente du monde (ICF) a honoré la province de Binh Duong pour la troisième fois parmi le Top 21 des villes ayant réalisé ses stratégies de développement de la ville intelligente typique", a ajouté le vice-président.

Toujours selon M. Dung, la province de Binh Duong est actuellement classée troisième du pays en matière d’attraction d’investissements directs étrangers (IDE), représentant 9,1% de l’IDE total du pays. La province continue de promouvoir le développement de la ville, avec des projets majeurs dont la construction du Centre mondial du commerce, situé dans la nouvelle cité de Binh Duong, et le parc industriel scientifique et technologique. Elle prête une attention particulière à promouvoir la transformation numérique, la production intelligente et créer des conditions optimales pour que les entreprises nationales puissent accéder étape par étape à la technologie de pointe et rejoindre la chaîne de valeur mondiale. Elle attache également de l'importance à la construction et au développement d'un écosystème de start-up innovant, en renforçant le lien entre le modèle d'innovation Triple (Université-Industrie-Gouvernement). Dans cette tendance, la province de Binh Duong promeut constamment le rôle de connexion de la région économique clé du Sud ainsi que la promotion de la connectivité internationale en organisant des conférences et des séminaires régionaux et mondiaux.

Pour attirer davantage d’investissements européens

Partageant l’idée de M. Dung, Nguyên Viêt Long, directeur par intérim du Service provincial des sciences et des technologies a constaté que la construction d’infrastructures joueraient un rôle primordial pour attirer des technologies m’observes au Vietnam, notamment pour les entreprises européennes. Les investissements dans les infrastructures constitueront une forte plateforme pour connecter les parties prenantes, ce pour augmenter la valeur des chaînes de ravitaillement et de production de la province.

"L’État assume le rôle d’un représentant pour promulguer des mécanismes d’encouragement à l’application de technologies et au renforcement de connectivité des trois acteurs que sont l’État – l’entreprise – l’école, tout en prenant les entreprises comme noyau et en se focalisant sur la formation de la main-d’œuvre", a déclaré M. Dung.

De plus, selon M. Dung, la question majeure pour développer les technologies vertes au Vietnam repose sur la stimulation de force motrice pour les entreprises et les aider à mieux comprendre l’importance de l’innovation. Pour ce faire, les infrastructures contribuent à attirer plus d’investissements étrangers, de sorte que la croissance verte soit obtenue conformément aux critères et aux normes internationales en tant que distributeurs mondiaux. Le Centre mondial du commerce de la province fait partie d’un modèle qui incite une force motrice pour promouvoir et favoriser l’accès des entreprises aux technologies et aux chaînes de ravitaillement au niveau national et international via des conférences et événements internationaux..

La province de Binh Duong s’engage à accélérer sa production verte en appliquant des technologies modernes. 

Quand à l’Accord vert, initié par la Commission européenne, les représentants de l’Union européenne conviennent que les actions menées pour lutter contre le changement climatique et la pollution de déchets plastiques au Vietnam en général, et à Binh Duong en particulier, devraient être concrétisées avec des agendas à court et à long terme, en réduisant les produits et les emballages plastiques et en les remplaçant par de nouveaux matériaux propices à l’environnement. L’Accord vert impose une nouvelle direction pour un processus de conversion vers le développement durable en Asie du Sud-Est, exigeant la participation active et les engagements de tous les pays dans la protection de l’environnement, de la biodiversité, de la prévention et de la lutte contre les catastrophes naturelles, de manière à ne laisser personne en arrière, en  réponse à l’objectif de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

"La province de Binh Duong figure dans la liste des provinces classées au top du palmarès de développement au Vietnam. Bon nombre d’entreprises ont participé aux initiatives vertes pour son développement durable via des projets de réduction de produits plastiques comme la ville de Hai Phong ou Dà Nang", a estimé a estimé Tamaso Andreatta, vice-président de la Chambre européenne d’Industrie et de Commerce au Vietnam et également président de la Commission de croissance verte.

"En Europe, les entreprises sont obligées de respecter les normes, les dispositions du développement durable, définies par la Commission européenne. Le développement durable est abordé depuis une trentaine d’années, mais à ce jour, on commence tout juste à voir des activités concrètes", a ajouté Tamaso Andreatta. D’ajouter que les pays de l’Asie du Sud-Est doivent s’engager à accélérer ce processus de conversion vers la croissance verte et durable en prenant Singapour comme modèle de développement durable dans la région.

Le Professeur Tan Beng Hee Reginald, directeur exécutif du Conseil de recherches scientifiques et techniques de l’Agence des sciences, des technologies et des recherches A*STAR de Singapour, a, quant à lui, demandé aux pays développés de partager leurs connaissances scientifiques et technologiques sur le développement durable au travers de conférences, de forums et de programmes éducatifs afin de vulgariser les nouvelles technologies, d’une part, et d’aider les pays en besoin, d’autre part, dans la mise en place d’une croissance verte. "La province de Binh Duong sera une destination pour le transfert technologique dans la production verte", a estimé le Professeur Tan Beng Hee Reginald.

Partageant cette idée, Hans Farnhammer, chef de la Division de coopération de la délégation européenne en Indonésie, au Brunei, au Darussalam et en Asie du Sud-Est a souligné que la production verte est l’objectif final pour le développement durable en espérant que cet événement constituera une base importante pour les étapes à suivre.

Texte et photos : Truong Giang/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La collection unique de statues de buffles du peintre-artisan Nguyên Tân Phat

Ouverture de l'Année nationale du tourisme 2021 dans la province de Ninh Binh La cérémonie d'ouverture de l'Année nationale du tourisme – Fête de Hoa Lu 2021 sur le thème "Hoa Lu - Ancienne capitale millénaire" a eu lieu le 20 avril dans la commune de Truong Yen, district de Hoa Lu, province de Ninh Binh (Nord).