12/09/2020 14:56
Au cours des dernières années, la culture de pommes-cannelle a permis aux agriculteurs de la province de Vinh Phuc de sortir de la pauvreté.
>>Vinh Phuc vise une agriculture moderne et durable
>>Vinh Phuc : les produits agricoles à la conquête du marché étranger

Dans la commune de Bô Ly, un agriculteur récolte des pommes-cannelle.

Les agriculteurs de la commune de Bô Ly dans le district de Tam Dao avaient déjà introduit l'attier, autrement appelé pommier-cannelle (Annonasquamosa) dans les vergers et leurs jardins. Après de nombreuses années d'expérience, ils ont constaté que les arbres se sont bien adaptés au climat et à la qualité des sols de la province, et ont décidé de les cultiver à plus grande échelle, au pied des montagnes et sur les flancs des collines.

Combinant science et technologie au service de l’agriculture, les pommes-cannelle de la commune de Bô Ly sont de bonne qualité et sont maintenant réputées dans tout le pays.

"Auparavant, les pommes-cannelle de la commune de Bô Ly étaient principalement cultivées dans de petits jardins car elles n’étaient pas identifiées comme culture principale et source de revenus élevés pour les habitants", déclare Trân Nam Thanh, président du Comité populaire de la commune.

"Au cours des dix dernières années, les fruits ont eu de plus en plus de succès et sont aujourd’hui appréciés par de nombreuses personnes. La superficie consacrée à la culture des attiers s’est donc étendue d'année en année", ajoute Nam.

De nombreuses rizières à faible productivité ont ainsi été transformées en vergers de pommiers-cannelle, selon M.Nam. En l’espace de sept ans, la surface consacrée à la culture de l’attier dans la commune a doublé pour atteindre aujourd’hui une superficie totale de 120 ha.

"Bô Ly est une commune montagneuse pauvre. Le terrain est façonné par les collines, ce qui entraîne des difficultés dans la production agricole", fait savoir Dô Xuân Hoan, président de l’Association des agriculteurs de la commune.

"Les habitants se sont judicieusement convertis à la culture des pommes-cannelle pour tirer de plus grands bénéfices de ces terres difficilement cultivables", déclare Hoan.

De nombreux ménages de la commune se sont sortis de la pauvreté grâce à ces fruits à haute valeur ajoutée. L'efficacité économique du fruit est estimée cinq à sept fois plus élevée que celle du riz, du maïs ou des haricots.

Les agriculteurs sont guidés quant aux techniques particulières que demande la culture de la pomme-cannelle telles que la fertilisation, l'arrosage, la taille et la pollinisation afin d’en augmenter la productivité.

À titre d’exemple, le ménage de Bùi Huy Hoàng du hameau de Trai Mai qui a planté 1.400 arbres, a tiré un bénéfice de 60 millions de dôngs l’année dernière. Cette année, la famille espère tirer 150 millions de dôngs de la récolte.

Selon Trân Thi Ngoc Bao, un grossiste de la commune de Bô Ly, au pic de la saison, 1,4 tonnes de fruits sont achetées par jour pour être revendues au détail par le magasin.

En mai 2018, les pommes-cannelle de Bô Ly ont obtenu un certificat d'identité de la part du Département de la propriété intellectuelle du Vietnam. Cette certification permet d’augmenter la valeur des fruits et crée l’opportunité d’en élargir le marché.

Texte et photo : Dan Thanh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

La Dans un contexte de déplacements limités et de sentiment d’insécurité, les mini-voyages à proximité du domicile sont en plein essor dans le monde entier y compris au Vietnam.