24/08/2021 22:09
Assumant une charge de travail quotidien de plus de 200% voire 300% que leur niveau d’avant l’épidémie de COVID-19, les travailleurs médicaux à Hanoi ont donné dans cette première ligne toute leur énergie pour mettre en œuvre la campagne de vaccination à large échelle.
>>Un vaccin et un médicament porteurs d’espoir
>>Le Premier ministre Pham Minh Chinh s’entretient avec le Pdg de Pfizer

Une Hanoïenne reçoit une dose de vaccin contre le COVID-19.
Photo : VNA/CVN

La fatigue pour certains, les tensions pour d’autres, ils ont pourtant travaillé contre la montre pour contribuer à augmenter la couverture vaccinale de la population, condition pour ralentir encore davantage la propagation du virus et réussir à atteindre l’immunité collective.

Plusieurs mois durant, Nguyên Thi Hàng, cheffe de l’infirmerie du quartier de Mai Dông, dans l’arrondissement de Hoàng Mai, à Hanoï, prend son bureau pour maison, laissant ses enfants aux soins de son époux. Nombreux sont les jours où elle s’alimentait et dormait dans le local de travail ou ne rentrait chez elle qu’à 02h00 ou 03h00 du matin pour repartir à 06h00.

Le temps presse. Son quartier enregistre le plus grand nombre de cas F0 dans l’arrondissement de Hoàng Mai, avec 32 contaminations découvertes dans 15 foyers épidémiques, alors que son infirmerie ne compte que sept cadres et employés, tous en combinaison de protection. Tests de dépistage, vaccination contre le COVID-19, réponse aux demandes de renseignements des gens, ils ont donc dû parer à l’urgence.

Du 2 au 5 août, au gymnase Trinh Hoài Duc, l’arrondissement de Dông Da a organisé la vaccination des habitants locaux. Vu Thi Hông Mai, cheffe de l’infirmerie du quartier Quôc Tu Giam, a fait savoir que le niveau de prévention de la maladie est porté au plus haut.

Le président du Comité populaire de la commune de Minh Khai, district de Hoài Duc, Dô Xuân Dang, a informé que sa commune compte 3.460 habitants âgés de 18 à 65 ans. Grâce à l’engagement actif des médecins et infirmiers de l’infirmerie communale et des autorités locales, Minh Khai a achevé le 18 août son plan de vaccination des personnes enregistrées au registre de vaccination.

La cadence de la vaccination s’accélère. Le chef adjoint de l’infirmerie du quartier de Mê Tri, dans l’arrondissement de Nam Tu Liêm, Nguyên Huu Giap, a fait savoir que son quartier a effectué 4.806 injections en toute sécurité. Le chef du bureau de la santé de l’arrondissement de Nam Tu Liêm a fait état de 45.687 injections administrées.

Le vice-président du Comité populaire du quartier de Mai Dông, dans l’arrondissement de Hoàng Mai, a pour sa part indiqué que les personnels médicaux ont réalisé 6.000 injections. Le vice-président du Comité populaire de l’arrondissement de Dông Da, Nguyên Hoàng Giap, son arrondissement a effectué 81.156 injections.

Dans les temps à venir, Hanoï continuera à accélérer la vaccination à grande échelle. Les travailleurs médicaux resteront activement impliqués, prêtes à consentir des sacrifices personnels pour contribuer à l’objectif commun d’atteindre l’immunité collective.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Des bulles touristiques dans le Sud Vietnam L’épidémie de COVID-19 étant désormais sous contrôle, le tourisme revit à Hô Chi Minh-Ville. Après des circuits fermés vers Cu Chi et Cân Gio, en banlieue de la ville, c’est maintenant toute la région du Sud qui se rouvre aux touristes saigonnais.