22/11/2021 14:09
Une guitare de collection d'Eric Clapton a été achetée 625.000 dollars à New York, le prix le plus élevé d'une vente aux enchères consacrée à des légendes du rock vendredi 19 novembre et samedi 20 novembre qui a totalisé près de 5 millions d'USD, a annoncé la société Julien's Auctions.

>>Un fabricant de guitares tchèque séduit les stars
>>Une guitare emblématique de Bob Dylan vendue 495.000 dollars
 

Une guitare acoustique d'Eric Clapton, photographiée ici le 15 novembre à New York, a été vendue plus de 600.000 USD lors d'une vente aux enchères.
Photo : AFP/VNA/cVN


Annoncé comme le clou de cette vente, qui se déroulait au Hard Rock Café de New York mais aussi sur internet, cette guitare acoustique, une Martin D-45, grattée par Clapton en 1970 lors d'un premier concert en direct de son groupe Derek and The Dominos, était estimée à 300.000 et 500.000 USD par Julien's.

Son prix de vente reste très inférieur au record pour une guitare, atteint par la semi-acoustique sur laquelle le chanteur de Nirvana, Kurt Cobain, avait joué lors du fameux concert "MTV Unplugged" en 1993 (6 millions de dollars en 2020 chez Julien's Auction).

Légende du rock et du blues, Eric Clapton a fait polémique depuis le début de la pandémie de coronavirus, affichant des positions jugées anti-vaccin et s'opposant aux confinements.

Parmi les autres guitares vendues, figuraient une Gibson Explorer de "The Edge" de 1976, utilisée par U2, adjugée 437.500 USD, et une Fender Stratocaster sur laquelle le musicien des Pink Floyd, David Gilmour, avait joué, partie pour 200.000 dollars.

Près de 1.000 lots et divers objets passés entre les mains des Beatles, Guns N'Roses, Nirvana, Michael Jackson, Amy Winehouse, Whitney Houston, Lady Gaga, Madonna, Elvis Presley, les Rolling Stones, étaient vendus lors de ces enchères.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La peinture sur soie dans l’histoire des beaux-arts du Vietnam

Buôn Ma Thuôt, une ville écologique, moderne et riche en identité culturelle  Après la guerre, Buôn Ma Thuôt était un véritable champ de ruines. Mais en quelques décennies, la ville a réussi à renaître de ses cendres et développer son urbanisation. La verdure qui est omniprésente sur place apporte une véritable plus-value au bien-être des habitants.