22/05/2021 11:00
Le nouvel article du secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV), Nguyên Phu Trong, sur les caractéristiques spécifiques de la construction du socialisme au Vietnam est une contribution importante au développement de la pensée de Hô Chi Minh. C’est ce qu’a affirmé le Professeur et Docteur en sciences historiques Vladimir Kolotov. 

>>Un professeur russe apprécie la pensée de Hô Chi Minh dans la nouvelle ère
>>La nouvelle équipe dirigeante vietnamienne inspire la confiance
>>La direction du Parti communiste aide à renforcer la position du Vietnam
 

Le Professeur et Docteur en sciences historiques Vladimir Kolotov, de l'Université d'État de Saint-Pétersbourg, en Russie. 

Photo : VNA/CVN


Lors d’une interview accordée à l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA), le Docteur en sciences historiques Vladimir Kolotov, de l'Université d'État de Saint-Pétersbourg, s'est particulièrement intéressé à l'opinion du secrétaire général du PCV sur la nécessité de prêter attention à l'efficacité du travail, au respect de la discipline au sein du Parti et du licenciement des personnes indignes. 

Il a réitéré les propos du secrétaire général Nguyên Phu Trong selon lesquels l’édification et l’ajustement du Parti sont une tâche clé qui revêt d'une importance vitale pour le PCV et le régime socialiste ; la corruption, la bureaucratie et la dégénérescence sont des menaces pour le Parti et ce dernier combat résolument ces dangers. 

L'expert russe a estimé que le PCV avait agi pour le bénéfice de l'ensemble du peuple, étant ainsi toujours soutenu par le peuple. Selon lui, le rôle du PCV est très important au Vietnam. Il a indiqué que le secrétaire général Nguyên Phu Trong avait affirmé dans son article que la direction du Parti communiste était un facteur décisif pour le succès du Renouveau et assurait le développement du pays dans la bonne direction socialiste.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.