27/03/2020 17:10
Hanoï et le Vietnam tout entier sont depuis trois mois engagés dans un nouveau combat. L’ennemi est invisible, dangereux, pernicieux... Le SARS-CoV-2 entraîne avec lui désarroi, inquiétude, suspicion… Mais encore une fois, la victoire sera de notre côté.
>>Le Vietnam peut réaliser un millier de tests du coronavirus chaque jour
>>Hanoï renforce ses équipements médicaux face au coronavirus

Les personnels médicaux à l’aéroport de Nôi Bài.
Photo : TT/CVN

C’est Hanoï qui décidera de l’issue du combat. Comme toujours, les agresseurs ne plieront qu’après s’être vus infliger une cuisante défaite dans la capitale vietnamienne.

Une période périlleuse et étrange

Nous traversons une période étrange.

Le monde frénétique de la mondialisation et du 4.0… est au ralenti. L’Humanité prétentieuse qui se croyait capable de tout conquérir se retrouve soudainement fragile, minuscule... En plein élan de développement, notre pays doit marquer le pas. Et chacun d’entre nous, faire face à la loi de l’impermanence.

Mais dans ce combat, notre pays a réussi à réaliser des choses que d’autres, plus riches, plus avancés, n’ont pas pu faire. Le nom Vietnam brille comme un espoir. Espoir de l’Humanité en un bastion solide devant l’ennemi commun. Espoir de la diaspora qui trouve refuge dans le giron de la Mère Patrie. Espoir aussi d’étrangers qui soudainement voient dans ce pays une deuxième Patrie.

Après les premières réactions de panique, instinctives et inéluctables, les Vietnamiens ont retrouvé l’essence même de ce qui a constitué leur courage depuis des milliers d’années. Sans aucune hésitation, les plus hauts dirigeants du pays ont décidé de placer la santé et la vie de la population par-dessus tout, et de ne laisser personne derrière. Les désarrois, les inquiétudes, les calomnies, les comparaisons boiteuses, les médisances… deviennent tout à coup triviales devant la bonté, la gentillesse et les choses positives qui jaillissent partout dans le pays.

Qui peut retenir ses larmes en voyant Ngô Thi Quyt, une mère vietnamienne héroïque de 95 ans, se mettre à la machine pour coudre des masques ? "Je suis vieille, c’est tout ce que je peux faire pour le pays", confie-t-elle. Qui ne se sent pas confiant dans l’avenir en voyant des enfants vider leurs étrennes pour la cause commune ? Qui ne s’émeut pas devant les médecins à la retraite qui se portent volontaires pour soutenir leurs jeunes confrères ?…

Nous traversons une période certes périlleuse, mais exceptionnellement significative.

Car elle invite l’Humanité à réfléchir sur la façon dont elle a traité Mère nature et celle dont ses membres se sont traités les uns les autres.

Elle fait passer à chaque nation un examen pénible sur sa solidité, sa capacité de réponse, sa cohésion sociale et la nature de son régime politique.

Elle donne à chacun une pause pour méditer sur sa vie, sa raison et sa manière d’être.

Elle rappelle au peuple vietnamien ses traditions de patriotisme, d’entraide et de compassion pour ne pas laisser tomber des patients qui ne sont pas vietnamiens.

La confiance nommée Vietnam

La pandémie de COVID-19 est une sonnette d’alarme pour l’Humanité, mais aussi un nouveau défi posé par l’Histoire à ce vaillant pays du bord de la mer Orientale.

Pour le relever, le Vietnam a besoin de soldats intrépides qui perpétuent la tradition de leurs prédécesseurs. Plus que jamais, nous devons faire preuve d’union et de discipline pour constituer un bloc solide et imperturbable devant toutes difficultés.

Car, les défis se succèderont et le chemin vers la gloire sera toujours semé d’embûches. Plus que jamais, chaque individu, chaque famille, chaque collectif, chaque entreprise doit renforcer sa santé, son esprit et son savoir pour s’engager sur le terrain de la transition numérique. Nous devons repositionner notre pays dans un monde post-pandémie, avec toutes les instabilités et tous les défis que cela implique.

Ce combat pourrait durer encore longtemps. Les ressources nationales et la force de chacun d’entre nous sont limitées. Peut-être l’Humanité devra-t-elle se familiariser avec un nouvel "état normal". Mais il n’est pas non plus exclu que chacun retrouve l’obligation de gagner sa vie en oubliant ces jours mouvementés…

Ce qui est certain, c’est que ce peuple gagnera en endurance et en maturité. Et le Vietnam en sortira renforcé.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Grotte de Thiên Hà, la beauté cachée de Ninh Binh La province septentrionale de Ninh Binh compte de nombreuses destinations attrayantes, dont la grotte de Thiên Hà. Elle est devenue la nouvelle attraction touristique du complexe paysager de Tràng An.