17/05/2019 15:28
SK, l'un des plus grands groupes sud-coréens, présent dans les secteurs de la chimie, de l'industrie, des télécommunications, de la finance, de la construction et de l'hôtellerie va investir un milliard de dollars au groupe vietnamien Vingroup pour accroître sa présence au marché vietnamien.
>>L’usine de construction automobile VinFast sera inaugurée en juin prochain
>>Coopération Vingroup - LG pour produire les batteries au lithium-ion
>>Inauguration de la société VinTech Korea Research à Daegu

Cérémonie de signature du partenariat stratégique entre Vingroup et le groupe sud-coréen SK le 16 mai. Photo: NDT/CVN

Selon le correspondant de l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA), le groupe SK a signé le 16 mai un accord sur l'acquisition de 6,1% des actions de Vingroup. Le groupe sud-coréen recherchera des opportunités commerciales au Vietnam, notamment des investissements dans de nouvelles activités, le développement d'infrastructures et des fusions et acquisitions.

Fondée en 1993, Vingroup est la première société privée vietnamienne cotée en valeur de marché, investissant dans divers secteurs allant du développement immobilier à l’industrie automobile.

La vente de Vingroup au premier trimestre de 2019 a atteint 925 millions de dollars.

L'accord est la dernière étape d'une série d'efforts déployés par SK à l'étranger ces dernières années.

En août 2018, les cinq filiales du groupe, parmi lesquelles SK Holdings Co. et SK Innovation Co., ont créé au Vietnam une entité commune, SK South Asia Investment Pte.Ltd, afin d'exploiter pleinement les opportunités prometteuses sur le marché de l'Asie du Sud-Est.

Le groupe SK a acquis 9,5% des actions du groupe Masan, 2e plus grand conglomérat du Vietnam pour un montant de 470 millions de dollars.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France conjugue ses efforts avec le Vietnam dans la protection de l’environnement

Lào Cai et Yunnan renforcent leur coopération touristique La coopération en matière de tourisme entre la province de Lào Cai (Nord) et la préfecture autonome Hani et Yi de Honghe, province chinoise du Yunnan, a été discutée lors d’un séminaire tenu le 21 juin dans la province de Lào Cai.