14/06/2021 16:30
Le gouvernement a décidé de créer un Fonds dédié au financement de la vaccination de sa population. Il aidera à importer des produits mais aussi à finaliser la fabrication de vaccins "made in Vietnam". C’est un appel à toutes les générosités, au pays comme à l’étranger.
>>Encourager la participation des localités et entreprises à l'importation de vaccins
>>Le Vietnam disposera de plus de 120 millions de doses de vaccin anti-COVID-19 en 2021

Parallèlement à l'importation de produits fabriqués à l'étranger, le Vietnam cherche actuellement à développer son propre vaccin contre le COVID-19.
Photo : VNA/CVN

Selon le ministère de la Santé, le Vietnam a besoin de 150 millions de doses de vaccins pour atteindre l’immunité collective (quelque 75% de la population vaccinée). Le total des financements est estimé à plus de 25.000 milliards de dôngs, soit environ 1,08 milliard d’USD. Concrètement, plus de 900 millions d’USD seront destinés à acheter des vaccins, le reste sera alloué au transport, à la conservation, à la distribution et à l’injection. Le budget de l’État consacré au projet de vaccination est estimé à environ 690 millions d’USD. D’autres sources de financement seront donc nécessaires, qui viendront abonder un Fonds dédié spécifiquement à la vaccination de la population.

Les aides financières et les dons venus des organisations et individuels à l’intérieur comme à l’extérieur du pays seront rendus publics sur le site web du ministère des Finances ou celui du Trésor public. Les dépenses seront également gérées de manière responsable et transparente.

Un appel à toutes les générosités

Au regard du budget important dont la vaccination généralisée de la population a besoin, le gouvernement entend ouvrir les contributions au plus grand nombre. "Le point de vue du gouvernement est de mobiliser toutes les ressources de la société pour que les habitants puissent avoir accès au vaccin le plus tôt possible et que la vie normale revienne rapidement", a souligné le Premier ministre Pham Minh Chinh.

En conséquence, un Fonds dédié au financement de la vaccination a été créé, permettant à l’État de collecter et d’utiliser les donations de manière efficace auprès de sa population.

Souscription au sein du ministère des Finances pour le Fonds dédié au financement de la vaccination contre le COVID-19.
Photo : VNA/CVN

C’est en mai 2021 que le gouvernement a promulgué la Résolution N°53 sur la création du Fonds de vaccination pour la prévention du coronavirus. Celui-ci, géré par le ministère des Finances, se nomme en anglais Vietnam Fund for Vacination Prevention of Coronavirus Disease 2019-VFVC. Il a pour mission de recevoir, de gérer et d’utiliser les dons et assistances d’organisations et de particuliers nationaux et étrangers, ainsi que d’autres sources légales, pour l’achat et l’importation de vaccins anti-COVID-19, mais aussi pour la recherche et la fabrication dans le pays.

Cérémonie de lancement ce soir

Ce Fonds sera soumis à l’inspection et à l’audit des agences de gestion de l’État ainsi qu’à la supervision du Front de la Patrie du Vietnam et de la communauté nationale dans son entier. Selon les prévisions, la cérémonie de son lancement aura lieu ce samedi 5 juin, à 20h10, à Hanoï, en présence du Premier ministre Pham Minh Chinh.

Le Fonds de vaccination pour la prévention du COVID-19  relève du régime des rapports comptables, de la finalisation et de la divulgation financière conformément à la Loi sur la comptabilité et aux circulaires d’orientation et d’incitation du ministère des Finances. Son administration sera chargée de faire des rapports sur les recettes, dépenses et règlements financiers afin de rendre compte au gouvernement et à l’Assemblée nationale. Le Fonds devra également publier le montant mobilisé, la liste des organisations, individus et partenaires de parrainage, le contenu et le montant dépensé, le solde restant des capitaux (le cas échéant).

Une fois que l’objectif de vaccination contre le COVID-19 pour l’ensemble de la population soit atteint, le solde du Fonds (le cas échéant) sera reversé au budget central pour compléter les ressources nécessaires à l’achat de vaccins pour le programme élargi de vaccination de l’État.

Pour garantir l’accès aux vaccins en équité, le Vietnam a identifié 11 groupes de personnes prioritaires pour la vaccination dans les premiers temps.
Photo : VNA/CVN

Des dizaines d’entreprises nationales ont déjà fait des dons à hauteur de plusieurs dizaines de milliards de dôngs chacune au Fonds. Parmi les donateurs, on peut citer : Vietcombank, Agribank, VietinBank, BIDV, TPBank, HDBank, Vingroup, Sovico, Petrovietnam, DOJI, T&T, Ecopark, et beaucoup d’autres.

"Nous sommes chargés de rendre publics les dons et aides financières d’organisations et d’individuels sur les sites du Trésor public et du ministère des Finances", a partagé Vo Thành Hung, directeur du Département du budget de l’État du ministère des Finances.

La vaccination de la population se fait plus urgente à mesure que les nouvelles vagues et les nouveaux variants se font plus menaçants.

Certains secteurs comme la fabrication, les industries auxiliaires, le commerce de détail ainsi que le textile-habillement ont proposé au gouvernement de donner la priorité à leurs travailleurs dans les parcs industriels, tandis que beaucoup d’entreprises ont déclaré être prêtes à payer pour la vaccination.

Pour garantir l’accès aux vaccins en équité, le ministère de la Santé a identifié 11 groupes de personnes prioritaires pour la vaccination dans le pays dans les premiers temps.

Outre le vaccin AstraZeneca, le Vietnam a engagé des négociations pour l’achat de 5 millions de doses de Moderna, 20 millions de doses de Spoutnik V et 31 millions de doses de Pfizer/BioNTech. Il continue de travailler activement pour trouver davantage de vaccins, dans le but d’atteindre l’immunité collective d’ici fin 2021 ou début 2022.

Bientôt un vaccin "made in Vietnam"

Le Vietnam est l’un des rares pays au sein de l’ASEAN à mener des essais de vaccins sur l'homme.
Photo : VNA/CVN

Parallèlement à l'importation de produits fabriqués à l'étranger, le Vietnam envisage également une stratégie pour développer son propre vaccin contre le COVID-19.

Nano Covax en est le premier du Vietnam, développé par la Société de biotechnologies pharmaceutiques Nanogen. Du 26 février au 10 mars 2021, l’Académie de médecine militaire et l’Institut Pasteur de Hô Chi Minh-Ville ont effectué la première injection sur 560 volontaires âgés de 18 ans à plus de 60 ans, dans le cadre de la 2e phase d’essai sur l’homme.

Selon les prévisions, la 3e phase d’essai se tiendra durant ce mois de juin, sur 10.000 à 15.000 volontaires.

Le Vietnam est l’un des rares pays au sein de l’ASEAN à mener des essais de vaccins sur l’homme. Il est également l’un des quatre premiers pays à avoir séquencé le génome du virus SARS-CoV-2 et l’un des cinq premiers à avoir produit des kits de test d’antigène de coronavirus.


Les dons peuvent s’effectuer par virement bancaire :

Du Trésor public

Nom du bénéficiaire : Quỹ vaccin phòng COVID-19
Numéro de compte : 3761.0.9098866.91999 (dôngs)
                                  3761.0.9098869.91999 (USD)
                                  3761.0.9098786.91999 (EUR)

De la Banque d'investissement et de développement du Vietnam

Nom du bénéficiaire : Quỹ vaccin phòng COVID-19
Numéro de compte : 21110009116868 (dông)
                                  21110371116868 (USD)
                                  21110142996868 (EUR)

Pour les dons de l’étranger :

Banque d’investissement et de développement du Vietnam - JSC, succursale de Hanoï - 4B rue Lê Thánh Tông, quartier de Phan Chu Trinh, arrondissement de Hoàn Kiêm, à Hanoï, Vietnam.

Nom du bénéficiaire : Vietnam Fund for Vacination Prevention of Coronavirus Disease 2019

Numéro de compte : 21110009116868 (dôngs),
                                  21110371116868 (USD)
                                  21110142996868 (EUR)

Code Swift : BIDVVNVX
 

Phuong Nga/CVN

* Article publié dans le cadre de la mise en œuvre de l'arrêté gouvernemental N°84 daté du 29 mai 2020 sur les mesures à remédier aux difficultés dans la production et les affaires commerciales, à doper le déblocage des investissements publics et à assurer la sécurité sociale dans le contexte de la pandémie de COVID-19.
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

La gastronomie vietnamienne attire les touristes japonaises Le Vietnam est le seul pays choisi par les touristes japonaises pour sa bonne cuisine, selon une enquête sur l'opinion des voyageurs au Cambodge, au Laos, au Myanmar et au Vietnam, ciblant les Japonaises dans la vingtaine et la trentaine.