26/10/2020 23:33
Le Parquet populaire suprême a émis un acte d’accusation à l’encontre de l’ancien ministre des Communications et des Transports, Dinh La Thang, et son ancien adjoint Nguyên Hông Truong pour leur rôle présumé dans une grande affaire d’escroquerie.
>>Un ancien vice-ministre des Communications et des Transports poursuivi en justice
>>Affaires du PVC: peine inchangée pour Dinh La Thang

L'accusé Dinh La Thang, le 16 janvier devant le Tribunal populaire de Hanoï.
Photo : Doan Tân/VNA/CVN

Les deux anciens responsables soupçonnées d’être impliquées dans l’affaire Dinh Ngoc Hê (alias Ut troc), qui s’est approprié plus de 725 milliards de dôngs (31,3 millions d’USD) de la perception des péages sur l’autoroute Hô Chi Minh-Ville - Trung Luong.

Auparavant, l’Agence de police d’enquête du ministère de la Police avait engagé des poursuites judiciaires et rendu des conclusions d’enquête sur l’affaire de "violation desrègles comptables, causant de graves conséquences ; violation des règles relatives à la gestion, à l’utilisation des biens de l’État, causant leur fuite et leur gaspillage" commises dans les appels d’offres et la perception des péages de l’autoroute.

Dinh La Thang a été identifié comme le cerveau de l’affaire. En sa qualité de ministre des Communications et des Transports, il a créé les conditions permettant à la société de Dinh Ngoc Hê de remporter l’appel d’offres pour la perception des péages sur les autoroutes, tout en sachant que la société fonctionnait à perte et n’avait aucune capacité financière.

Dinh Ngoc Hê a utilisé des documents falsifiés pour l’appel d’offres et, après l’avoir remporté, il a continué à commettre des actes frauduleux visant à s’approprier les biens de l’État.

Selon l’acte d’accusation, les actes de Dinh La Thang ont constitué le crime de "violation des règles relatives à la gestion, à l’utilisation des biens de l’Etat, causant leur fuite et leur gaspillage". Il doit endosser la responsabilité principale dans l’affaire.

Pour sa part, Nguyên Hông Truong a illégalement signé les décisions pertinentes relatives à l’appel d’offres, causant des pertes aux biens de l’État.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Bac Son, la vallée des contemplations À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.