07/05/2021 22:18
Vendredi soir 7 mai, le ministère de la Santé a annoncé qu'il venait d'enregistrer un décès par anaphylaxie après l’injection du vaccin AstraZeneca contre le COVID-19. C'est un cas très rare dans la vaccination contre le COVID-19.
>>Le ministère de la Santé demande de passer au plus haut niveau d’alerte au coronavirus
>>Se concentrer sur la prévention et le contrôle du COVID-19
>>Hanoï : les personnes de 18 à 65 ans seront vaccinées gratuitement

Vaccination anti-COVID-19 dans la province septentrionale de Vinh Phuc, le 7 mai.
Photo : Hoàng Hùng/VNA/CVN

Tu Quôc Tuân, directeur du Service de la santé de la province méridionale d'An Giang, a indiqué que la personne décédée était une femme de 35 ans du personnel médical à l'Hôpital général de Tân Châu.

Avant la vaccination jeudi matin 6 mai à l’Hôpital général de Tân Châu, elle avait passé un examen médical et s’était informée des manifestations cliniques possibles après l'injection du vaccin. Après l'injection, elle avait eu une réaction de choc et y avait été traitée conformément au protocole correspondant.

Cet hôpital avait reçu des consultations en ligne de l’Hôpital général provincial d’An Giang et l’hôpital Cho Rây à Hô Chi Minh-Ville. La patiente avait été ensuite transférée rapidement à l’Hôpital général provincial d’An Giang. Le ministère de la Santé avait chargé l’hôpital Cho Rây d’envoyer des spécialistes à An Giang pour fournir une aide d’urgence. Cependant, la femme est décédée vendredi 7 mai.

Selon la conclusion du Conseil professionnel du Service de la santé d'An Giang, la cause du décès est l'anaphylaxie sur la base d'une allergie aux anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Le ministre de la Santé, Nguyên Thanh Long, a adressé ses condoléances à la famille de la défunte et au personnel médical d’An Giang.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

La gastronomie vietnamienne attire les touristes japonaises Le Vietnam est le seul pays choisi par les touristes japonaises pour sa bonne cuisine, selon une enquête sur l'opinion des voyageurs au Cambodge, au Laos, au Myanmar et au Vietnam, ciblant les Japonaises dans la vingtaine et la trentaine.