27/09/2020 18:10
Un ultime globicéphale a été sauvé dimanche 27 septembre du site de Tasmanie, dans le Sud de l'Australie, où des centaines de ces dauphins-pilotes s'étaient échoués en début de semaine, portant à 110 le nombre d'animaux secourus.
>>Des sauveteurs australiens contraints d'euthanasier des "dauphins-pilotes" en baie de Tasmanie
>>Australie : des centaines de cétacés coincés dans une baie de Tasmanie

Les sauveteurs travaillent pour sauver la baleine échouée dans le port de Macquerie, sur la côte ouest de la Tasmanie. 
Photo : AFP/VNA/CVN

On estime à 470 le nombre de cétacés qui s'étaient retrouvés coincés sur des bancs de sable de Macquarie Harbour, une vaste baie fermée par une passe étroite sur la côte ouest, sauvage et peu peuplée, de l'île.

Il s'agit du plus important échouage de mammifères marins recensé en Australie. Il a entraîné une importante opération pour tenter de secourir ces animaux.

Il est "absolument remarquable" qu'un nouveau globicéphale ait été retrouvé en vie six jours après la découverte du groupe, a déclaré un responsable du ministère de l'Environnement de Tasmanie précisant que le dauphin-pilote avait été remis à l'eau.

Une centaine de personnes se sont mobilisées pendant plusieurs jours dans les eaux froides de la zone pour tenter de secourir les globicéphales. Secouristes et volontaires s'affairent désormais à se débarrasser des corps des animaux morts.

"Il y a eu un effort collectif exceptionnel, ce qui nous a permis de secourir autant de cétacés que nous pouvions", a déclaré Rob Buck, responsable du service des Parcs et de la faune de Tasmanie.

Plus de 300 carcasses sont dispersées sur une zone de 10 kilomètres, et les autorités ont opté pour qu'elles soient emportées au large, une opération qui durera plusieurs jours.

Davantage de globicéphales risquent d'être découverts dans les prochains jours car il est probable que certains s'échouent une deuxième fois.

Les scientifiques ne sont pas en mesure d'expliquer avec certitude les raisons de ces échouages massifs. Il est possible que le groupe se soit égaré dans ces eaux pleines d'écueils en s'approchant trop près des côtes pour chasser ou qu'il ait suivi un ou deux animaux qui s'étaient échoués.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Tourisme post-COVID-19 : Dà Nang lorgne le marché singapourien Une conférence en ligne présentant l'offre touristique de Dà Nang sur le marché de Singapour a été organisée lundi 19 octobre par le Service du tourisme de Dà Nang et le Bureau commercial du Vietnam à Singapour.