23/06/2019 18:15
Le président américain Donald Trump a promis pour lundi 24 juin de nouvelles sanctions "majeures" contre l'Iran, lequel a menacé les États-Unis de conséquences dévastatrices pour leurs intérêts dans la région en cas d'attaque contre son territoire.

>>Trump contraint de changer de ministre de la Défense en pleine tension avec l'Iran
>>Les États-Unis ne cherchent pas une guerre avec l'Iran
>>Trump: si les Iraniens renoncent au nucléaire, "je serai leur meilleur ami"

Une passante marche devant une peinture sur le mur de l'ancienne ambassade américaine à Téhéran, le 22 juin. Photo: AFP/VNA/CVN

"Nous mettons en place des sanctions supplémentaires majeures contre l'Iran lundi 24 juin", a tweeté le président américain. "L'Iran ne peut pas avoir d'armes nucléaires!", a-t-il ajouté.

Selon l'accord international sur le nucléaire conclu en 2015, mais dont Washington s'est retiré en 2018, l'Iran s'est engagé à ne pas se doter de l'arme atomique. Peu avant, le locataire de la Maison Blanche, qui alterne déclarations martiales et appels au dialogue depuis plusieurs semaines, avait assuré que si les Iraniens renonçaient à leur programme nucléaire, il deviendrait leur "meilleur ami".

"Quand le gouvernement iranien décidera de renoncer à la violence et de répondre à notre diplomatie par la diplomatie, il sait comment nous joindre. D'ici-là, notre campagne d'isolement diplomatique et de pression économique contre le régime va s'intensifier", a affirmé pour sa part le secrétaire d'
État Mike Pompeo.

États-Unis et Iran ont beau répéter ne pas chercher la guerre, la tension n'a cessé de monter entre les deux pays et la multiplication des incidents dans le Golfe fait craindre un embrasement. Donald Trump a affirmé avoir renoncé à la dernière minute à donner son feu vert à des frappes contre l'Iran pour éviter un lourd bilan humain, tout en maintenant ses menaces de représailles contre Téhéran, qui avait abattu la veille un drone américain.

Selon le Washington Post et Yahoo! News, il a en revanche ordonné secrètement des cyberattaques contres des systèmes de défense iraniens et contre un réseau d'espionnage surveillant le passage des navires dans le détroit d'Ormuz. Le Pentagone s'est refusé à commenter ces informations.

De son côté, Téhéran a mis en garde les Américains. "Tirer une balle en direction de l'Iran mettra le feu aux intérêts de l'Amérique et de ses alliés" dans la région, a déclaré samedi 22 juin à l'agence Tasnim le général de brigade Abolfazl Shekarchi, porte-parole de l'état-major conjoint des forces armées iraniennes.

 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Faites le plein d’oxygène au réservoir de Hoà Binh

Côn Dao parmi les plus belles destinations pour les voyages hivernaux Le magazine prestigieux Vogue Paris a nommé l'île de Côn Dao dans la province de Bà Ria - Vung Tàu (Sud) parmi les neuf plus belles îles secrètes que les voyageurs devraient visiter cet hiver.