06/01/2021 17:27
Pour 2021, le secteur bancaire continuera d'appliquer la politique monétaire de manière proactive et flexible, conformément à l'équilibre macroéconomique, à l'évolution du marché et aux objectifs de la politique monétaire, tout en garantissant un marché monétaire stable et fluide.
>>Politique monétaire : gestion flexible ne signifie pas manipulation
>>Les banques se mettent au vert
>>La Banque d’État intervient en faveur des entreprises

L’élargissement des crédits constitue une des trois solutions de pointe ciblées par la banque centrale en 2021, dont l’objectif étant d’aider l’économie nationale à bien agir contre la crise sanitaire. D’après Nguyên Thi Hông, gouverneur de la Banque d'État du Vietnam (BEV), les perspectives sont plutôt encourageantes, même si la prudence reste de mise.  «En 2020, la croissance du crédit devrait afficher 11%. 12% c’est l’objectif pour 2021. Nous devons redoubler d’efforts pour atteindre cet objectif en poursuivant une politique monétaire flexible», a-t-elle déclaré.

Le Vietnam compte actuellement 49 banques commerciales, 51 succursales de banques étrangères, 1.182 fonds de crédit, cumulant un solde de 9 millions de milliards de dôngs.  Photo : VNA/CVN

En 2020, la BEV a adopté une politique monétaire flexible favorisant la reprise économique suite à la pandémie de COVID-19. Grâce à cette politique monétaire flexible, le marché des changes a été stabilisé et l’inflation contrôlée. L’institution a également mis en place de nombreuses mesures pour venir en aide aux entreprises durement impactées par la crise sanitaire : report du paiement des crédits, réduction du taux d’intérêt… En 2020, les établissements de crédit ont mis en place de nombreux programmes de prêts à taux d'intérêt préférentiels. En ce qui concerne la gestion des taux d'intérêt, la BEV les a ajustés trois fois avec une réduction totale de 1,5-2,0% par an.

Selon le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc lors de la conférence bilan de 2020, au cours des cinq dernières années, le secteur bancaire a fait de grands progrès et achevé avec succès ses tâches assignées. En particulier, le chef du gouvernement a grandement apprécié les trois reprises de réduction du taux de fonctionnement, environ 1,5-2%/an, réalisées par la banque depuis le début de l'année. C’est la plus forte baisse de la région. Cependant, il a déclaré que la BEV et les établissements de crédit n'avaient pas encore répondu aux attentes des entreprises et des particuliers, notamment en matière de taux d'intérêt sur les anciens prêts et de taux d'intérêt pour les moyen et long termes. Selon les études, la situation financière et monétaire internationale peut se produire de manière compliquée, ce qui oblige le secteur à calculer soigneusement ainsi qu’à élaborer des plans et des politiques appropriés, a-t-il souligné.

Restructurer les établissements de crédit
et traiter les créances douteuses

Le chef du gouvernement a demandé à la BEV de mettre en place des stratégies et des plans spécifiques pour faire face à la nouvelle situation dans divers domaines, notamment la finance et la banque. Il est nécessaire de se concentrer sur le perfectionnement des institutions monétaires, de crédits et bancaires, conformément aux exigences de développement dans la nouvelle période.

Top 10 des plus grandes banques du Vietnam. Photo : Dohoa/CVN

La BEV devrait continuer à gérer de manière active et flexible les instruments de politique monétaire, à relier étroitement les politiques budgétaires à d’autres politiques pour contrôler l'inflation, stabiliser la macroéconomie et promouvoir le développement socio-économique. Elle devrait apporter un soutien pratique, aidant les entreprises à avoir un plan de production efficace et durable, et continuer à maîtriser strictement les risques. Il est indispensable de continuer à promouvoir la restructuration des établissements de crédit et à traiter les créances douteuses. Fin octobre 2020, le ratio de prêts non performants a dépassé 2%. Il s'agissait d'un objectif inévitable dans le contexte de COVID-19 qui démontre les grands efforts du secteur bancaire dans le contexte d'une économie fortement impactée par la pandémie.

En 2020, la BEV a publié deux documents importants, dont la circulaire N°01/2020/TT-NHNN et la directive 02/CT-NHNN ordonnant aux établissements de crédit et aux succursales de banques étrangères de restructurer leurs délais de remboursement, de renoncer et de réduire les taux d'intérêt et les frais ainsi que de maintenir les classifications de la dette afin de soutenir les clients touchés par la pandémie de COVID-19. Ils devront également promouvoir les paiements sans numéraire et appliquer les technologies pour limiter les transactions directes tout en créant des conditions permettant aux clients d'accéder facilement au crédit et aux services bancaires.

La BEV a déterminé que le soutien aux populations et entreprises en difficulté en raison du COVID-19 et des catastrophes naturelles était au centre de ses préoccupations. Elle a aidé celles-ci à résoudre leurs difficultés tant sur le plan de fonds, de crédit et de frais de paiement, a déclaré la gouverneure de la BEV, Nguyên Thi Hông. Selon un rapport de la BEV, au 18 décembre, le total des moyens de paiement a augmenté de 12,83% par rapport à la fin 2019 et de 14,62% sur la même période en 2019. La liquidité du système des organisations de crédit est fluide. Le pays compte actuellement 49 banques commerciales, 51 succursales de banques étrangères, 1.182 fonds de crédit, cumulant un solde de 9 millions de milliards de dôngs. 

Thê Linh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La collection unique de statues de buffles du peintre-artisan Nguyên Tân Phat

Vung Viêng, un paisible village de pêcheurs à Quang Ninh Les touristes pourront trouver un havre de paix au cœur de la baie de Bai Tu Long, province de Quang Ninh (Nord). Il s’agit du village flottant de pêcheurs de Vung Viêng, qui a conservé sa simplicité et sa tranquillité.