06/08/2020 22:58
Les archipels de Hoàng Sa et de Truong Sa sont une partie territoriale inséparable du Vietnam, a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lê Thi Thu Hang, lors de la conférence de presse périodique donnée jeudi 6 août à Hanoï.
>>Inauguration de la Place du point de repère de la souveraineté sur l’archipel de Truong Sa
>>Un livre sur la souveraineté maritime et insulaire du Vietnam traduit et publié au Japon
>>Tous les pays ont une obligation commune pour le respect du droit international

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lê Thi Thu Hang, lors d'une conférence de presse, le 6 août à Hanoï. Photo : Lâm Khanh/VNA/CVN

En réponse à des questions de reporters sur la réaction du Vietnam aux informations selon lesquelles la Chine envoie des navires de guerre et des avions de combat à des structures remblayées à l’archipel de Truong Sa (Spratly) du Vietnam, dont le récif de Subi, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lê Thi Thu Hang, a souligné que toute activité sur ces deux archipels sans autorisation du Vietnam était dépourvue de valeur et n’était pas bénéfique à la paix, à la sécurité, à la stabilité en Mer Orientale. Elle a ensuite exprimé la ferme protestation du Vietnam.

Concernant les informations selon lesquelles la Chine établit un réseau d’espionnage en Mer Orientale, Lê Thi Thu Hang a de nouveau souligné que le maintien de la paix, de la stabilité, de la sécurité en Mer Orientale était un intérêt et une responsabilité de toutes les nations dans la région et de la communauté internationale. Elle a dit que toute activité des nations devait être réalisée avec responsabilité et une bonne volonté pour réaliser l’objectif susmentionné.

S'agissant des informations selon lesquelles la Chine a publié une version modifiée des "Règles techniques au service de l’examen des navires maritimes lors de leurs voyages intérieurs selon la loi", Lê Thi Thu Hang a indiqué que l’introduction par la Chine de la zone de l’archipel de Hoàng Sa (Paracel) du Vietnam dans la version de 2020 de ces règles avait porté atteinte à la souveraineté du Vietnam pour cet archipel et ne profitait pas au maintien de la paix, de la stabilité et de la coopération en Mer Orientale.

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères a réitéré la position constante du Vietnam selon laquelle, toute activité concernant son archipel de Hoàng Sa sans son autorisation est une violation de la souveraineté du Vietnam et est dépourvue de toute valeur.

En ce qui concerne la note soumise par l’Australie aux Nations unies pour rejeter les revendications de la Chine en Mer Orientale, Lê Thi Thu Hang a indiqué que la soumission des notes aux Nations unies était une pratique normale dans les relations internationales. Elle a rappelé que la position constante du Vietnam sur les questions relatives à la Mer Orientale avait été exprimée à différentes occasions, et que les pays partageaient un souhait et un objectif commun sur le maintien et la promotion de la paix, de la stabilité, de la coopération et du développement en Mer Orientale. Elle a également réaffirmé l’importance du respect de l’ordre juridique en mer et de l’application complète, avec responsabilité et une bonne volonté, de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM).

"Le Vietnam salue les positions sur la Mer Orientale conformes au droit international", a-t-elle déclaré, ajoutant que la CNUDM était le cadre juridique pour toutes les activités en mer et océan. 

"Dans cet esprit, de concert avec les autres pays de l’ASEAN, le Vietnam souhaite que tous les pays, dont les pays partenaires de l’ASEAN, s’efforcent de contribuer au maintien de la paix, de la stabilité, de la coopération en Mer Orientale et de régler les différends par la voie du dialogue et d’autres mesures pacifiques selon le droit international, pour l’intérêt commun, comme le souhaitent les pays de la région et la communauté internationale. Le Vietnam contribue toujours de façon active et responsable à ce processus", a-t-elle conclu.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le homestay à Bac Hà, un potentiel à révéler

Tourisme : le Vietnam dans les starting-blocks pour la reprise La résurgence de l’épidémie de COVID-19 étant sous contrôle, la plupart des sites touristiques ont rouvert, de nombreuses liaisons aériennes ont été rétablies, et les voyagistes ont lancé des programmes promotionnels. Le marché du tourisme reprend progressivement des couleurs.