24/09/2021 08:51
La filière de produits aquatiques au Vietnam cherche à retrouver sa pleine capacité de production après plusieurs mois marqués par la chute des exportations.

>>Le secteur aquatique s’efforce de tirer parti des avantages du CPTPP
>>Améliorer la compétitivité des produits aquatiques du Vietnam
 

Les produits aquatiques face aux difficultés d’écoulement en raison de confinement.

Selon les statistiques du Département de la douane, du début de l’année jusqu’à la mi-août 2021, l’exportation des produits aquatiques vietnamiens a produit un chiffre d’affaires de 5,2 milliards d’USD, soit une hausse de 9,8% par rapport à la même période de l’année dernière. Néanmoins, le volume et la valeur des exportations n’ont pas été stables durant cette période, en cause, bien sûr, les mesures de prévention de COVID-19. Par exemple, la valeur des exportations aquatiques durant les deux premières semaines d’août n’a été que de 263,8 millions d’USD, soit une forte baisse de 41% par rapport aux deux dernières semaines de juillet, et de 30,1% par rapport à la même période de l’année dernière. Cette baisse s’explique aisément par la mise en place de la directive No16, décrétée par le gouvernement pour lutter efficacement contre la propagation du COVID-19, notamment à Hô Chi Minh-Ville et dans les villes, provinces méridionales.

Des derniers mois difficiles

Certains produits aquatiques phares du Vietnam ont ainsi connu des difficultés ces derniers mois. Selon le Département de transformation et de développement des produits agricoles, les entreprises ont été confrontées à des manques de matières premières pour les crevettes et le pangasius, les transactions commerciales étant restreintes ou ralenties à cause des mesures de confinement imposées par la lutte contre le COVID-19, sans parler de l’activité de pêche réduite en raison de confinement. Le marché des pangasius du delta du Mékong a ainsi beaucoup stagné et pas mal d’éleveurs ont suspendu le travail dans leurs lacs.
 

Les exportations aquatiques en hausse mais l’inquiétude perdure pour l’incertitude de période de relance économique. 


La valeur totale des exportations de thon vers le marché israélien, cumulée jusqu'au 15 août 2021, a augmenté de 34% par rapport à la même période en 2020, atteignant près de 25 millions d’USD, représentant 5,6% de la valeur totale des exportations de thon du pays. Israël se place à la troisième place des partenaires du Vietnam sur le marché du thon derrière les États-Unis et l'Italie. Néanmoins, de la même manière que pour les autres produits aquatiques ces derniers mois, de nombreuses entreprises spécialisées dans la production et la vente de thon ont dû diminuer leurs activités en raison des complications pratiques qu’ont entraîné les mesures de prévention épidémique. Ainsi, selon les statistiques des douanes vietnamiennes, au cours de la seule première quinzaine d'août, les exportations de thon du Vietnam vers Israël ont baissé de 19% par rapport à la même période de l'année dernière.

Un plan de relance progressive

Le secteur aquacole vietnamien doit trouver aujourd’hui les solutions pour pouvoir redresser la barre après des mois très compliqués. C’était le but de la visioconférence ayant pour thème "Solutions pour lever des difficultés et rétablir la transformation, l’exportation de produits agricoles et aquatiques à l’issue du confinement suivant la directive No 16", organisée le 17 septembre par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural.

À cette occasion, Nguyên Hoài Nam, vice-président de VASEP, a déclaré qu'à la mi-juillet 2021, peu d'entreprises pouvaient prévoir que les mesures de confinement allaient durer aussi longtemps. Par conséquent, la production du secteur n’a atteint ces derniers mois que 30 à 35% de sa pleine capacité, laissant de nombreuses commandes insatisfaites.

Nguyên Hoài Nam a proposé que le ministère de l'Agriculture et du Développement rural vienne en aide aux entreprises pour que ces dernières élaborent des plans de reprise progressive de l’activité, avec l’ambition à moyen terme de retrouver une pleine capacité de production.


Texte et photos : Truong Giang/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Tiên Giang, tourisme fluvial dans le delta du Mékong Favorisée par la nature, la province de Tiên Giang, à 70 km de Hô Chi Minh-Ville, est le lieu de convergence de trois zones écologiques, l'écorégion d'eau douce alluviale, celle de la mangrove et des zones humides du Dông Thap Muoi.