Tennis : Medvedev en quarts, à une victoire du trône mondial

Le Russe Daniil Medvedev a encore impressionné mardi 29 mars en 8es de finale du Masters 1000 de Miami où seul le Polonais Hubert Hurkacz, son prochain adversaire, peut désormais l'empêcher de remonter sur le trône du tennis mondial masculin.

>>Tennis : Medvedev sans forcer, Osaka retrouve les quarts à Miami

>>Tennis : Kyrgios continue d'impressionner à Miami, Swiatek et l'ado Fruhvirtova aussi

Le Russe Daniil Medvedev, vainqueur de l'Américain Jenson Brooksby, 7-5, 6-1, en 8es de finale du Masters 1000 de Miami, le 29 mars.
Photo : AFP/VNA/CVN

Chez les femmes, la Japonaise Naomi Osaka s'est qualifiée pour le dernier carré en battant facilement l'Américaine Danielle Collins (6-2, 6-1).

S'il atteint lui aussi les demi-finales du tournoi floridien, ce qu'il n'a encore jamais fait, Daniil Medvedev récupèrera la place de No1 mondial qu'il avait occupée pendant deux semaines avant de la rétrocéder à Novak Djokovic le 21 mars.

Mais il lui faudra pour cela éliminer le tenant du titre, le Polonais Hubert Hurkacz (10e mondial), qui a vaincu mardi le Sud-Africain Lloyd Harris 7-6(7/3), 6-2.

Même s'il trouve la surface trop lente, Medvedev, spécialiste du jeu sur dur, vainqueur du dernier US Open et finaliste du dernier Open d'Australie, a fait une démonstration pour éliminer l'Américain Jenson Brooksby (39e) 7-5, 6-1.

Il a bien semblé se faire surprendre d'entrée de match, concédant immédiatement sa mise en jeu (0-2).

"Au début, je ne trouvais pas de solution. Et puis il y a eu ce moment crucial où il n'a pas su concrétiser sa balle de double break. Je l'ai ainsi obligé à servir pour le set et il s'est crispé. Et ensuite, j'ai mieux joué alors que son niveau à lui a baissé", a expliqué le Russe.

En effet, à 3-5 dans la première manche il a aligné sept jeux d'affilée pour décrocher le premier set et s'échapper 3-0 dans le second.

Zverev serein

Totalement dépassé, Brooksby a stoppé l'hémorragie pour revenir à 3-1 avant de concéder les trois derniers jeux et de s'incliner finalement en 1h19.

Le choc de la journée oppose en session nocturne le Grec Stefanos Tsitsipas (5e) à l'Espagnol Carlos Alcaraz (16e). Le vainqueur pourrait se retrouver sur la route de Medvedev en demies.

L'Italien Jannik Sinner (g), vainqueur de l'Australien Nick Kyrgios, 7-6 (7/3), 6-1, en 8es de finale du Masters 1000 de Miami, le 29 mars.
Photo : AFP/VNA/CVN

Autre qualifié, Alexander Zverev (4e) qui a écarté sereinement l'Australien Thanasi Kokkinakis (97e) 6-4, 6-4.

"Je voulais abréger les échanges. Je retournais bien sa seconde balle alors je n'ai cessé de lui mettre la pression et d'être agressif", a-t-il commenté.

Finaliste en 2018, l'Allemand avait été éliminé dès son entrée en lice en 2019 et 2021 (l'édition 2020 avait été annulée à cause du COVID).

Cette fois, il affrontera le Norvégien Casper Ruud (8e), vainqueur du Britannique Cameron Norrie (12e) 6-3, 6-4, pour tenter de se hisser dans le dernier carré.

"Bon boulot"

Si Kokkinakis a été éteint par la solidité de Zverev, son volcanique compatriote, partenaire de double et ami Nick Kyrgios (102e) a lui une nouvelle fois perdu ses nerfs pour faciliter la tâche à Jannik Sinner (11e) qui s'est imposé 7-6 (7/3), 6-1.

Les deux hommes auraient déjà dû s'affronter en 8es de finale à Indian Wells mais l'Italien, malade, avait déclaré forfait.

Cette fois, il était bien présent et ne s'est pas laissé déconcentrer par les frasques de son adversaire.

"Ca n'a pas été facile mentalement, mais j'ai fait du bon boulot!", a reconnu Sinner.

Alors que le match était accroché, Kyrgios s'est mis à discuter de façon de plus en plus véhémente avec l'arbitre jusqu'à prendre un point de pénalité dans le tie break de la première manche, qui a donné trois balles de set à Sinner. La première a suffi.

L'Allemand Alexander Zverev, vainqueur vainqueur de l'Australien Thanasi Kokkinakis, 6-4, 6-4, en 8es de finale du Masters 1000 de Miami, le 29 mars.
Photo : AFP/VNA/CVN

Et au changement de côté qui a suivi la perte du set, Kyrgios s'en est de nouveau pris verbalement à l'arbitre avant de fracasser sa raquette sur son sac puis au sol. Il a alors reçu un jeu de pénalité, offrant ainsi d'entrée le break à son adversaire.

L'Australien a continué à parler, plus ou moins dans sa barbe, au risque d'être disqualifié. Il est resté sur le court jusqu'au bout, mais face à la solidité du jeu et du mental de son adversaire, il s'est incliné.

L'Italien, finaliste l'an dernier, affrontera l'Argentin Francisco Cerundolo (103e) pour une place dans le dernier carré.

Chez les femmes, Naomi Osaka (77e) s'est imposée sans difficulté face à Danielle Collins (11e), visiblement pas encore remise d'une blessure au cou et d'une infection virale. La Japonaise n'a pas encore concédé le moindre set dans le tournoi floridien.

Dans l'autre quart de finale féminin du jour, la Suisse Belinda Bencic (22e) a battu l'Australienne Daria Saville 6-2, 6-1.


AFP/VNA/CVN