15/01/2021 22:59
La table ronde intitulée "Coopération franco-vietnamienne face aux défis sanitaires" a été organisée le 15 janvier au siège du ministère des Affaires étrangères (AE), par cet organe et l’ambassade de France au Vietnam.
>>Une initiative franco-vietnamienne pour aider les malades à mieux respirer
>>Le Vietnam champion de la solidarité internationale
>>Le monde impressionné par la lutte contre le COVID-19 du Vietnam

Les participants à la table ronde sur les coopérations sanitaires franco-vietnamiennes qui a eu lieu le 15 janvier à Hanoi.

La table ronde "Coopération franco-vietnamienne face aux défis sanitaires" a vu la participation du vice-ministre des Affaires étrangères (AE), Tô Anh Dung, de l’ambassadeur de France au Vietnam, Nicolas Warnery, du représentant de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) au Vietnam, Kidong Park, de l’ancienne ministre de la Santé, Nguyên Thi Kim Tiên, aussi chef du Comité de protection, de soin sanitaire des cadres centraux et président de l’Association de solidarité et de coopération vietnamo-française.

Les représentants des départements, des autorités locales ayant d’étroites coopérations avec la France, et notamment des experts venus d’organismes internationaux, d’hôpitaux et d’entreprises spécialisées dans le domaine sanitaire étaient également présents.

"La table ronde joue un rôle important, surtout dans le contexte où la pandémie   continue de sévir et de menacer la vie de millions d’habitants dans le monde", a affirmé Tô Anh Dung, lors de son discours inaugural.

Selon ce dernier, cet évènement sera donc "une occasion exceptionnelle pour  les participants de discuter davantage des politiques, solutions de santé publique, perspectives de coopération sanitaire au niveau bilatéral et multilatéral".

Renforcer la coopération internationale

Le vice-ministre des AE, Tô Anh Dung, a prononcé un discours inaugural de la table ronde. 

En effet, il  semble qu’aucun pays ne puisse contrôler ou gagner cette lutte sans une étroite coopération avec le reste du monde. "Le Vietnam privilégie la coopération avec d’autres pays ainsi qu’avec la communauté internationale dans cette bataille", a mis en relief le vice-ministre des AE. Concrètement, le pays insiste sur le rôle crucial de l’OMS dans la coordination des efforts mondiaux face au regain de la pandémie.

En tant que président de l’ASEAN 2020, le Vietnam s’est évertué à intensifier la coopération intra-régionale dans le but de ralentir   l’épidémie, par le biais d’une diversité d’initiatives telles que  création de lieux de stockage d’équipements sanitaires ou kit d’opération standardisée au sein de l’ASEAN face aux cas sanitaires d’urgence...

En outre, sur proposition du Vietnam, la communauté internationale a organisé pour la première fois la Journée internationale de la préparation aux épidémies, le 27 décembre 2020. De nombreux pays ont apprécié cette idée d’un pays pionnier dans la lutte contre le COVID-19 comme le Vietnam.

Le pays a aussi activement participé au programme ACT (accès aux outils d’accélération du COVID-19) dont l’initiative COVAX pilotée par l’OMS.

Ces actions ont fait preuve des efforts et de la volonté   du Vietnam,  affirmant ainsi que le pays "est à la fois un ami, un partenaire fiable et surtout un membre responsable de la communauté internationale", a déclaré le chef adjoint du département des politiques extérieures, relevant du ministère des AE, Dinh Nho Hung, dans son discours.

La santé, un secteur de coopération franco-vietnamienne fructueux

Thomas Mourez, attaché de santé de l’ambassade de France au Vietnam, a brossé un tableau rétrospectif de la coopération franco-vietnamienne dans le secteur sanitaire.

La France et le Vietnam disposent d’une longue histoire de coopération dans la santé. "Il s’agit d’un point remarquable de cette relation   franco-vietnamienne", a affirmé le vice-ministre Tô Anh Dung, soulignant qu’"environ 3.000  médecins du Vietnam, dont ceux qui participent actuellement à la lutte contre le COVID-19, ont suivi un cursus en France".

Pour  sa part, l’ambassadeur de France, Nicolas Warnery, a salué les "efforts" du Vietnam qui ont amené à de remarquables résultats pour empêcher la propagation  de la pandémie dans le pays.

Thomas Mourez, attaché de santé de l'ambassade, a apprécié la coopération  entre les deux pays. "Il existe beaucoup d’entraide entre nous. La France a reçu le soutien de nombreux ministères, universités, hôpitaux pour l’envoi de masques qui manquaient au tout début de l’explosion de la pandémie", a souligné le médecin français, ajoutant que "la France, elle-même, a mobilisé les actions à l’international pour que l’ensemble des pays du  monde puisse avoir accès aux vaccins, aux méthodes de diagnostic, à des traitements, avec une action mondiale et coordonnée, et bien sûr soutenir les pays dont le Vietnam aux achats  des vaccins".

Les deux pays ont officiellement commencé leur coopération à partir de la signature de l’Accord sur la coopération sanitaire et médicale le 10 février 1993 à Hanoï.

Le Vietnam a reçu des soutiens et des aides financières du gouvernement français,  essentiellement dans la formation des ressources humaines, la fourniture d’équipements sanitaires et aussi l’amélioration des infrastructures.

Un grand nombre d’étudiants, enseignants, médecins et chercheurs vietnamiens ont été envoyés en France dans le cadre de formations professionnelles et de stages. À leur retour, ils ont apporté de considérables contributions au développement de la médecine du pays.

En outre, dans la situation compliquée de la pandémie, l’Hexagone a également collaboré avec le Vietnam dans le rapatriement de citoyens vietnamiens. La France a autorisé le transit de Vietnamiens venu de pays tiers à Charles-de-Gaule pour rentrer chez eux. "Nous espérons recevoir ces soutiens de la France dans les temps à venir, notamment dans le contexte où l’épidémie  n’est pas encore maîtrisée dans le monde", a constaté Dinh Nho Hung.

Lors de la table ronde, les participants ont   partagé des expériences dans la cette bataille contre le COVID-19,  mettant en  relief les politiques de coopération bilatérale et multilatérale du Vietnam.

De nombreuses initiatives ont été proposées face aux divers défis sanitaires dans le monde, dont la pandémie actuelle.

Texte et photos : Hông Anh/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La collection unique de statues de buffles du peintre-artisan Nguyên Tân Phat

Vung Viêng, un paisible village de pêcheurs à Quang Ninh Les touristes pourront trouver un havre de paix au cœur de la baie de Bai Tu Long, province de Quang Ninh (Nord). Il s’agit du village flottant de pêcheurs de Vung Viêng, qui a conservé sa simplicité et sa tranquillité.