16/08/2018 08:47
Au moins 22 enfants soudanais se rendant à l'école sont morts noyés mercredi 15 août dans le naufrage de leur embarcation sur le Nil à quelque 750 km au nord de la capitale Khartoum, ont indiqué les médias officiels.
>>Le Soudan du Sud et l'ONU s'engagent à renforcer leur lutte contre le VIH
>>Au Soudan, des archéologues retirent des ossements d'une pyramide pour des tests

Les rives du Nil dont le niveau de l'eau a augmenté après deux semaines de pluies diluviennes qui ont fait des victimes et provoqué des dégâts.
Photo: AFP/VNA/CVN

Les équipes de la Défense civile ont été dépêchés sur place et ont commencé à repêcher les corps, selon un communiqué et un témoin sur place. Plus de 40 enfants de la région de Kneissa se trouvaient à bord de l'embarcation au moment du drame, a indiqué l'agence de presse soudanaise Suna, qui a fait état également de la mort d'une femme travaillant dans un hôpital, 23e victime du sinistre. "Ce matin, 22 écoliers et une femme sont morts quand leur embarcation a coulé à Bouhayra alors qu'ils se rendaient à l'école depuis Kneissa", dans la région d'Abou Hamad dans l'État du Nil, a rapporté Suna, sans préciser le sort des autres enfants. Mais selon le témoin, Ibrahim Hassan, neuf enfants ont survécu et les écoliers à bord de l'embarcation étaient âgés de 7 à 15 ans.

Les habitants des villages de la région se déplacent dans des embarcations en bois, souvent vétustes, pour passer d'un côté à l'autre du fleuve, et les écoliers parcourent plusieurs kilomètres à leur bord pour se rendre à l'école. "L'accident a été provoqué par l'arrêt du moteur de l'embarcation à mi-chemin en raison d'un fort courant", a précisé Suna.

Joint par téléphone, un autre témoin a indiqué que "le bateau traversait le Nil du nord au sud, c'est-à-dire à contre-courant". "Tout les familles de Kneissa sont en deuil", a dit ce témoin qui a requis l'anonymat.  Long de près de 6.700 km, le Nil est issu de la rencontre du Nil Blanc, qui prend sa source au lac Victoria, et du Nil Bleu, dont l'origine est le lac Tana, en Éthiopie. Les deux fleuves se rejoignent à Khartoum, puis le Nil traverse toute l'Égypte pour se jeter en Méditerranée.

Écoles fermées

Les naufrages de ce genre sont rares au Soudan. En août 2000, 50 élèves sont morts noyés dans l'accident le plus meurtrier du genre au Soudan, quand la barge en bois qui devait les conduire sur l'autre rive du Nil s'est retournée, à 350 km au sud-est de Khartoum.

L'agence Suna avait alors précisé que la petite embarcation était trop chargée, transportant en plus des écoliers une trentaine de sacs de patates douces et dix sacs de sorgho. Et en septembre 2014, treize Soudanais avaient trouvé la mort dans le naufrage de leur embarcation au nord de Khartoum.

Le niveau des eaux du Nil Bleu est en hausse comme tous les ans pendant la saison des pluies en Ethiopie et des organismes d'aide de l'ONU mettent souvent en garde contre des risques de crue au Soudan entre juillet et novembre.

Mercredi 15 août, de fortes pluies se sont abattues sur Khartoum pendant plusieurs heures, inondant les rues et provoquant des coupures d'électricité dans la plupart des quartiers. Les autorités de la capitale ont annoncé la suspension des cours jusqu'à la fin de l'Aïd al-Adha, la grande fête musulmane du sacrifice, le 25 août. En août 2013, des inondations avaient fait 50 morts, la plupart à Khartoum. Des centaines de milliers de personnes avaient été affectées par ces inondations, les plus graves à toucher la capitale soudanaise en 25 ans selon l'ONU.

AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.