26/07/2020 17:17
Deux cas de COVID-19 viennent d’être signalés à Dà Nang (Centre) après 99 jours sans aucun cas de transmission intracommunautaire du virus au Vietnam. Devant la nouvelle situation, le Premier ministre vietnamien a présidé une réunion de la permanence du gouvernement sur les mesures à prendre. 
>>COVID-19 : le bilan national s'établit à 417 cas d’infection
>>Dà Nang et Hanoï resserrent des mesures de prévention et de lutte contre le COVID-19

Le PM Nguyên Xuân Phuc (centre) préside une réunion gouvernementale sur les mesures contre le COVID-19, le 25 juillet.
Photo : Thông Nhât/VNA/CVN

Lors de la réunion de la permanence du gouvernement qui s'est tenue le 25 juillet, le chef du gouvernement vietnamien Nguyên Xuân Phuc a affirmé que des scénarios de réponse à différentes situations avaient été préparés. Il a demandé aux organes compétents et aux autorités locales de rester calmes tout en promouvant la vigilance, de prendre immédiatement les mesures nécessaires pour minimiser les risques. Il a appelé les habitants à appliquer les mesures préventives, dont le port du masque et le lavage des mains.

Récemment, le vice-Premier ministre permanent Truong Hoà Binh a demandé aux ministères et organes compétents, ainsi qu’aux dirigeants locaux de promouvoir la vigilance et de chercher à empêcher l’entrée illégale au Vietnam.

Ces derniers jours, les organes compétents ont découvert que plusieurs étrangers étaient entrés illégalement dans le pays, avaient évité la mise en quarantaine et avaient séjourné dans des établissements d’hébergement à Quang Nam et Dà Nang (Centre)...

De son côté, Dà Nang a décidé d’appliquer des mesures contre le COVID-19 dans la communauté à partir du 26 juillet à 13h00.

Le Comité populaire municipal a demandé aux habitants de Dà Nang de se laver régulièrement les mains au savon ou avec du gel désinfectant; de porter un masque en cas de sortie; de maintenir une distance de sécurité d’au moins un mètre; de ne pas se rassembler à plus de 30 personnes en dehors des bureaux de travail, des écoles et des hôpitaux; de supsendre les activités festives et religieuses, les événements sportifs et les rassemblements bondés dans les lieux publics et les stades, ainsi que les événements non essentiels; de fermer temporairement les services non essentiels (zones de divertissement, karaoké, discothèque...). Les commerces de gros et de détail, les hôtels, les restaurants, les sites historiques et naturels sont autorisés à rester ouverts à condition de respecter les mesures préventives, de même que les usines et établissements de production, les transports de passagers intra-urbain et interurbain...

Le Comité populaire de la ville a en outre demandé au Service municipal du Tourisme de travailler avec les entreprises du tourisme, les établissements d’hébergement..., de suspendre l’accueil de touristes à Dà Nang pendant 14 jours, à compter du 26 juillet.

Mise en quarantaine stricte 

Contrôler la température corporelle pour les habitants à Dà Nang.
Photo : VNA/CVN

Le même jour, le Comité municipal de direction de la prévention et de la lutte contre le COVID-19 a publié un document sur le confinement sanitaire de l’Hôpital de Dà Nang, y compris ses agents de santé et les personnes s’occupant des patients. La période de quarantaine a commencé le 26 juillet à 13h00 et se poursuit jusqu’au 9 août à 13h00. Elle pourrait être prolongée en cas de nécessité.

Dimanche toujours 26 juillet, le Service de l’éducation et de la formation de Dà Nang a décidé de fermer temporairement les écoles, les centres linguistiques et éducatifs dans la ville, et de suspendre tous les rassemblements d’élèves et étudiants, ce à partir du 26 juillet à 13h00 jusqu’à nouvel ordre.

De son côté, l’Administration de l’aviation civile du Vietnam va autoriser les compagnies aériennes à augmenter les vols desservant Dà Nang pour aider les passagers à quitter la ville dans le nouveau contexte, selon son directeur Dinh Viêt Thang.

Le Vietnam a détecté à ce jour 418 cas de COVID-19, dont 365 ont été guéris et aucun décès. 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Entre terre et mer, le marais de Chuôn À Phu An, une commune de la province de Thua Thiên-Huê, au Centre du Vietnam, s’étend jusqu’à l’horizon le marais de Chuôn, un lieu paisible en pleine nature.