Rugby : les Springboks dominent les All Blacks, battus pour la 3e fois de suite

La Nouvelle-Zélande, qui restait sur deux revers d'affilée face à l'Irlande en juillet, a subi une troisième défaite consécutive, contre l'Afrique du Sud qui s'est largement imposée 26 à 10, samedi 6 août à Nelspruit en ouverture du Rugby Championship.

>>Rugby : l'Argentine renverse l'Écosse 34-31 et remporte la série de tests

>>Rugby : la France première nation mondiale pour la première fois de son histoire

Le talonneur néo-zélandais Samisoni Taukei'aho est plaqué par son homologue sud-africain Malcolm Marx (g) et le pilier Frans Malherbe, en ouverture du Rugby Championship, le 6 août à Mbombela.
Photo : AFP/VNA/CVN

Après moins d'une minute de jeu au stade Mbombela de cette petit cité du Transvaal, l'Afrique du Sud perdait son demi de mêlée Faf De Klerk, mis KO en tentant de plaquer aux jambes l'ailier néo-zélandais Caleb Clarke.

Mais les Sud-Africains possèdent en Jaden Hendrikse un autre joueur talentueux à ce poste, et n'ont pas semblé troublés par ce coup du sort.

Ils ont exercé une énorme pression en défense qui a considérablement contrarié le jeu de passes qui fait souvent la force des All Blacks, mis sur le reculoir.

Cette emprise sud-africaine s'est traduite au tableau d'affichage par un essai en coin de Kurt-Lee Arendse (8e), servi par Lukhanyo Am qui a profité d'une mésentente entre Jordie Barrett et Will Jordan à la réception d'une chandelle d'école de l'ouvreur Handré Pollard.

Les All Blacks, à qui les Sud-Africains n'ont laissé que des miettes en première période, pouvaient s'estimer heureux de ne compter que sept points de retard à la pause (10-3), tant ils avaient été dominés par le XV local, le travail de sape de ses avants et sa défense féroce.

Marche en avant

Le demi d'ouverture néo-zélandais Beauden Barrett est plaqué par le 2e ligne sud-africain Eben Etzebeth et le pilier Frans Malherbe, en ouverture du Rugby Championship, le 6 août au Stade Mbombela à Nelspruit.
Photo : AFP/VNA/CVN

Après un début de seconde période plus équilibré, qui a alors permis aux All Blacks de tenter quelques mouvements d'envergure, les coéquipiers de Lood De Jager, leur deuxième-ligne qui a survolé les débats, ont repris leur marche en avant, et Handré Pollard a enquillé les points, entre pénalités et drop.

"Nous sommes parvenus à réaliser tout ce que nous voulions faire", a déclaré le capitaine sud-africain Siya Kolisi.

"Ils sont extrêmement forts dans l'art de mettre la pression", a concédé le capitaine des Blacks, Sam Cane.

Dominée dans tous les compartiments du jeu, son équipe a fait légèrement illusion en inscrivant un essai par Shannon Frizell à deux minutes de la fin alors que l'Afrique du Sud était réduite à 14 après l'exclusion d'Arendse pour une charge dangereuse sur Beauden Barrett, en l'air et sans ballon sur une nouvelle chandelle d'un impeccable Pollard.

Mais même en infériorité numérique, ce sont les Sud-Africains qui ont enfoncé le clou en infligeant aux All Blacks un humiliant dernier essai par Willie Le Roux, profitant d'une énième faute adverse pour aplatir entre les poteaux.

Les Springboks restent maîtres chez eux face aux All Blacks : 26 victoires, contre 24 aux Néo-Zélandais.

Les Blacks, vainqueurs de quatre des cinq dernières éditions complètes du Rugby Championship (*), auront une occasion de réduire l'écart samedi prochain à Johannesburg pour le compte de la 2e journée de cette épreuve réunissant, avec l'Australie et l'Argentine, les quatre grandes nations de rugby de l'hémisphère Sud.

(*) l'Afrique du Sud n'a pas participé à l'édition 2020 en raison de la pandémie de COVID.

AFP/VNA/CVN