Recherche des restes des martyrs : une responsabilité, un ordre du cœur

Le Premier ministre Pham Minh Chinh a souligné, mercredi 27 juillet à Hô Chi Minh-Ville, que rechercher et rassembler les restes des Héros morts pour la Patrie ne sont pas seulement une responsabilité mais aussi un ordre du cœur.

>>Offrir de l'encens pour commémorer les morts

>>Rapatrier les restes des soldats vietnamiens tombés au champ d’honneur au Laos

>>Inhumation de restes de martyrs vietnamiens à Tây Ninh et à Dông Thap

Le Premier ministre Pham Minh Chinh (chemise blanche) lors de la rencontre avec les membres des équipes de recherche et de rassemblement des restes des martyrs, le 27 juillet à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : VNA/CVN

Tant de départs sur le champ de bataille sont connus d’avance comme sans date de retour. En traversant deux guerres de résistance, plus d’un million de séparations n’ont jamais connu la date des retrouvailles, s’est ému le chef du gouvernement lors d’une recontre en l'honneur du 75e anniversaire de la Journée des invalides de guerre et des Héros morts pour la Patrie (27 juillet 1947).

Les larmes, la douleur, les réminiscences, l’attente impatiente de leur retour sont toujours présents dans chaque maison, chaque coin de rue, chaque hameau. Tant de familles ne savent même pas où sont tombés leurs enfants, ni l’anniversaire de leur mort et souhaitent toujours retrouver un jour leurs restes, a-t-il poursuivi.

La recherche des restes des martyrs est un travail d’humanité, de gentillesse et de gratitude envers les générations précédentes, a-t-il affirmé devant les responsables des ministères de la Défense ; du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales ; de l’Office du gouvernement et de Hô Chi Minh-Ville et des représentants de plus de 1.000 membres de 23 équipes de recherche et de rassemblement des restes des martyrs.

Le chef du gouvernement a souligné que la recherche et le rassemblement des restes des martyrs est une politique majeure du Parti et de l’État, et relève de la responsabilité de l’ensemble du système politique.

Compte tenu des centaines de milliers de martyrs dont les restent n’ont pas encore été retrouvés dans les régions du Vietnam, du Laos et du Cambodge, il s’agit d’une tâche très lourde mais aussi pleine de gloire et de sacralité, a-t-il indiqué.

À la recherche des restes des soldats tombés au champ d'honneur dans la province de Dông Nai (Sud).

Depuis 1994, les équipes de recherche ont surmonté toutes les difficultés et épreuves, recherché et rassemblé plus de 84.000 restes des martyrs au pays et à l’étranger. En particulier, de 2013 à aujourd’hui, les équipes ont retrouvé et rassemblé près de 18.000 restes des martyrs, dont près de 9.000 dans le pays, plus de 6.000 au Cambodge et près de 3.000 au Laos.

Afin de continuer à améliorer l’efficacité de la recherche et du rassemblement des restes des martyrs, le Premier ministre a publié un plan de recherche, de rassemblement et d’identification des restes des martyrs portés disparus d’ici 2030 et au-delà.

L’objectif consiste à rechercher et à rassembler environ 15.000 restes des martyrs d’ici 2030, à achever la recherche dans les zones où les informations disponibles font état des tombes collectives des martyrs, et à poursuivre les travaux depuis 2031 jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’informations sur les restes et les tombes des martyrs.

Il s’agit d’une tâche d’une profonde signification sociopolitique et humaniste, incarnant la tradition morale "Quand on boit de l’eau, il faut se souvenir de la source" de notre peuple, a-t-il relevé, affirmant continuer ce parcours de recherche, le cœur sur la main, dans la reconnaissance éternelle des héros morts pour la Patrie.

VNA/CVN