11/06/2019 11:44
Pour satisfaire nos chères petites têtes brunes lors vacances scolaires, les familles vietnamiennes inscrivent leurs enfants à des cours estivaux ou partent en voyage vers des nouvelles terres enrichissantes et intéressantes.
>>Presse: lancement du concours d’écriture contre le travail des enfants
>>Soins et protection des enfants, une tâche essentielle pour le Vietnam

Plusieurs familles choisissent une classe de danse pour leurs filles en été.
Photo: Dinh Trân/VNA/CVN

L’été est synonyme de vacances scolaires où les enfants ne vont plus à l’école, parfois disons le, au grand dam des parents. Que faire donc pour que nos chers bambins puissent profiter de leur temps libre afin d’avoir des vacances significatives et éviter de rester des heures devant un écran? C’est toujours la question que toutes les familles se posent en cette période de l’année.

En général, les vacances scolaires des élèves vietnamiens commencent à la fin du mai. Mais cela fait déjà plusieurs mois que les parents ont concocté leurs programmes d’activités. Certaines familles emmènent leurs enfants voir des pièces de théâtre ou des numéros de cirque. D’autres inscrivent leurs petits dans des classes de danses, de musique ou d’art. Et puis il y a celles qui préfèrent envoyer leurs progénitures dans des campings d’été militaires où, à l’instar de l’armée, discipline et respect des règles y sont enseignés. Ou alors, tout simplement confier les enfants aux grands-parents si ces derniers sont disponibles et en bonne santé…

Le mois de juin commence par la Journée internationale des enfants (1er juin), ainsi plusieurs programmes artistiques ont été lancés au service des plus jeunes. On peut notamment citer: spectacles musicaux, pièces de théâtres et autres programmes de cirque tous aussi riches en contenu dont le seul but est de divertir nos petits vacanciers.

À Hô Chi Minh-Ville, courant juin et juillet, tous les samedis et dimanches les spectateurs en herbe auront l’occasion d’assister à de nombreux spectacles tels que Truy tim Thuy Long kiêm (À la recherche de l’épée de Thuy Long) ou Aladin lac vao xu so Dâm Sen (Aladin perdu au pays de Dâm Sen), pour ne citer qu’eux.

Découvrir le jardin de prunier à Môc Châu, Son La (Nord).
Photo: Linh Thao/CVN

Quelques jours après la fin de l’année à l’école primaire de Vinschool, dans l’arrondissement de Hai Bà Trung, Hanoï, Gia Bach 7 ans, apprend que ses parents l’ont inscrit dans son école à un programme de créativité à la journée. En outre, il participe également à un cours de savoir-faire. Ces cours, organisés annuellement par l’école Vinschool, aident les familles à s’occuper de leurs enfants de 7 à 10 ans.

En y assistant, Gia Bach commence sa première semaine de vacances comme s’il allait à l’école. Il s’y rend dès le matin puis y passe toute la journée avec des leçons et des activités (atelier de construction d’avions et de voitures miniatures capables de fonctionner grâce à un moteur). Sa mère l’accueille à la sortie des classes à 16h30.

"Mon mari et moi devons travailler toute la journée et nos parents vivent loin de Hanoï. Je n’ose pas laisser mon fils seul à la maison. Ainsi, dès le début du mois de mai, je dois déjà rechercher des cours et autres activités convenables pour lui pendant ses vacances", partage Hà Anh, mère de 35 ans, résidant dans l’arrondissement de Hai Bà Trung, Hanoï. Hà Anh a l’intention d’inscrire son fils dans un camp d’été à l’étranger l’année prochaine.

Ne pas laisser les enfants seuls à la maison

Les cours de natation permettront aux écoliers d'accumuler des connaissances et techniques contre la noyade. Photo: KGUIH/VNA/CVN

Linh Thao, fonctionnaire étatique, résidant à Viêt Hung, Gia Lâm, Hanoï opte pour l’option voyage en famille pour ses deux filles de 7 ans et 15 ans. En juin, Linh Thao et sa famille ont décidé de se rendre à Môc Châu, province de Son La (Nord).

Le trajet de deux jours a laissé des impressions inoubliables pour ses filles. "Le climat à Môc Châu est très agréable et frais. Un site idéal pour se cacher de la chaleur étouffante de Hanoï en été. Mes enfants aiment beaucoup cet endroit. Ici, elles ont pu contempler les chutes d’eau de Dai Yêm, un site touristique magnifique à Môc Châu. En particulier, elles ont eu l’occasion de récolter des prunes dans la vallée de Ka Na et visiter le pont de verre suspendu", continue Mme Thao. "Je pense que ces voyages sont très intéressants et ludiques, ils permettent à mes filles d’accumuler des connaissances sur les nouvelles terres qu’elles explorent", affirme-t-elle.

Dans les temps prochains, Linh Thao compte accompagner ses deux fillettes à la plage de Hai Tiên, Thanh Hoa (Centre) puis aller cueillir les litchis à Luc Ngan, Bac Giang (Nord).

Minh Thanh, quant à elle, a décidé d’inscrire ses deux enfants à des cours de danse et d’anglais. "Mes deux gamines suivent des cours de danses à fréquence de deux séances par semaine et trois autres d’anglais", a-t-elle raconté. Pendant les temps libres, Mme Thanh les emmène également régulièrement à la bibliothèque, ou faire du sport en plein air.

Grâce à ces cours, programmes éducatifs et autres activités estivales, les enfants ont ainsi l’opportunité d’élargir leurs connaissances dans de nombreux domaines et enrichir leurs savoir-faire. Le plus important, bien évidemment, étant d’éviter de rester visser à un écran tout l’été.

Thu Hà Ngô/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Les sites incontournables de Dông Thap Dông Thap est l’une des treize localités du delta du Mékong. Elle fait partie de la région de "Dông Thap Muoi", surnommée "la Plaine des Joncs". Située à 165 km de Hô Chi Minh-Ville, cette jolie province au charme unique du Sud est une base idéale pour explorer la région.