13/06/2021 21:36
La province de Quang Ninh, qui n’a enregistré aucun nouveau cas de transmission locale du COVID-19 depuis plus d'un mois a décidé de relancer son tourisme.
>>Quang Ninh : voyager dans des villages de métiers à Quang Yên
>>Les visiteurs internationaux souhaitent retourner au Vietnam après le COVID-19

La baie de Ha Long dans la province de Quang Ninh (Nord).
Photo : VNA/CVN

Depuis le midi du 8 juin, la province a autorisé certains services à rouvrir dans la nouvelle normalité. Le Département provincial du tourisme a demandé à ses unités de sélectionner des produits touristiques phares pour attirer les voyageurs cet été.

Quang Ninh exige que les établissements, les zones et les sites touristiques appliquent strictement le message "5K" signifiant Khâu trang (Masque), Khu khuân (Désinfection), Khoang cach (Distance), Không tu tâp (Sans rassemblement) et Khai bao y tê (Déclaration de l’état de santé).

Le Département provincial du tourisme les a invités à appliquer les mesures préventives afin de garantir la sécurité sanitaire pour les touristes. Le personnel, notamment, devra être testé au SARS-Cov-2 une fois par semaine.

Si l’épidémie de COVID-19 a provoqué dans la province une chute dramatique des recettes touristiques, elle lui a donné le temps de remettre en état ses principaux sites et d’élaborer de nouveaux produits.

La province de Quang Ninh dispose de plus de 630 sites historiques, culturels et naturels classés au patrimoine national ou local, dont 120 font partie des circuits touristiques réguliers des agences de voyage.

La baie de Ha Long et ses quelque 1.600 îles et îlots sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1994. Élue parmi les sept Nouvelles Merveilles de la nature, elle regorge de légendes, de culture mais aussi de paysages magnifiques. 

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Un symbole de Hanoï sous le ciel du Sud Qui dit chùa Môt Côt (pagode au pilier unique) dit Hanoï. Néanmoins, il en existe à Hô Chi Minh-Ville une autre, de même forme et de même taille. Un témoin de l’attachement des gens du Sud envers la capitale millénaire.