15/05/2021 20:25
Découverte de la vieille ville de Hôi An, plongée sous-marine dans la réserve mondiale de biosphère de Cù lao Chàm, randonnée dans les villages de pêcheurs, la province de Quang Nam (Centre) s’efforce de promouvoir son tourisme maritime et insulaire.
>>Cù Lao Chàm : vers une île zéro déchet
>>Une baleine de plus de quatre mètres dans les eaux de Cù Lao Chàm


Un coin de Cù Lao Chàm, dans la province de Quang Nam (Centre).
Photo : Trân Tinh/VNA/CVN


Le secrétaire du Comité du Parti de la ville de Hôi An, province de Quang Nam, Trân Anh, a fait valoir que Hôi An s’enorgueillit d’une vieille ville qui est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial (en 1999) et de sa proximité avec la rivière, la mer et des îles qui en font un endroit exceptionnel.

En effet, Hôi An constitue un exemple exceptionnellement bien préservé d’une cité qui fut un port marchand d’Asie du Sud-Est du XVe au XIXe siècle. Ses bâtiments et la disposition de ses rues reflètent les traditions autochtones aussi bien que les influences étrangères, qui ont donné naissance à ce vestige unique.

La vieille ville de Hôi An s’impose comme une destination incontournable des touristes vietnamiens comme étrangers. Chaque année, la ville du nom de Faifo au Moyen Âge, accueille des dizaines de milliers de touristes domestiques et étrangers.

Au large de la ville de Hôi An, la réserve mondiale de biosphère de Cù lao Chàm, un chapelet de huit îlots d’une superficie totale de 15,5 km², est aussi une autre destination très fréquentée par les touristes. Ce site à la fois côtier, îlien et marin qui est célèbre pour ses espèces marines : coraux, mollusques, crustacés et algues.

Développer l'écotourisme maritime 

La réserve de biosphère inclut également Hôi An, un site culturel du patrimoine mondial qui est un ancien port illustrant la fusion des cultures européenne et vietnamienne. En mariant des atouts culturels et des avantages naturels en termes de biodiversité, Cù Lao Chàm est bien placé pour l’écotourisme durable.

La protection de l’environnement, des ressources marines et insulaires associées au développement de l’écotourisme maritime et insulaire durable a été et sera un choix évident de Hôi An, a indiqué Trân Anh.

Exploiter efficacement les potentiels touristiques de l’île de Cù Lao Chàm, tout en protégeant la nature et les activités socio-culturelles des habitants locaux, tel est donc l’objectif. Cela va non seulement rapporter des bénéfices aux acteurs du secteur du tourisme, mais aussi contribuer à améliorer la qualité de vie de la population locale.

Quang Nam se donne les moyens pour développer ses infrastructures et répondre progressivement aux demandes de développement d’un écotourisme insulaire durable avec la création des produits de marque, a espéré le directeur du Département de la culture, des sports et du tourisme de Quang Nam, Nguyên Thanh Hông.

L’un des nouveaux produits touristiques de Quang Nam est le tourisme maritime et insulaire, la plongée sous-marine, la randonnée dans les villages de pêcheurs bordanta des plages au sable blanc et à l’eau translucide.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

La gastronomie vietnamienne attire les touristes japonaises Le Vietnam est le seul pays choisi par les touristes japonaises pour sa bonne cuisine, selon une enquête sur l'opinion des voyageurs au Cambodge, au Laos, au Myanmar et au Vietnam, ciblant les Japonaises dans la vingtaine et la trentaine.