16/05/2020 08:50
Quang Binh abrite beaucoup de grottes et cavernes, dont 417 dans le Parc national de Phong Nha - Ke Bàng et autour. Nombre d’entre elles sont spectaculaires et magnifiques. Cette province du Centre est digne de son surnom de "Royaume des grottes".
>>Découverte de douze grottes à Quang Binh
>>À la découverte des mystères des grottes de Quang Binh
>>Quarante-quatre nouvelles grottes trouvées dans le parc national de Phong Nha - Ke Bàng

Beauté époustouflante de la grotte de Son Doong, considérée comme la plus vaste  au monde.
Photo : VNA/CVN

La province de Quang Binh reste une terre mystérieuse pour les spéléologues. Il s’agit d’une des plus grandes régions karstiques du monde avec 417 cavernes et grottes rien que dans le Parc national de Phong Nha - Ke Bàng et autour, dont 12 découvertes en mars 2020 et 44 en 2018.

Les plus connues sont Phong Nha, Thiên Duong, Tú Làn, Én et, surtout, Son Doong, considérée comme la plus vaste grotte au monde. 

Les mystères de Son Doong

En 1991, une pluie torrentielle surprit le paysan Hô Khanh alors qu’il recherchait du trâm huong (calambac ou bois d’aloès) dans la jungle de Bô Trach, province de Quang Binh. De peur qu’une crue ne survienne, il alla chercher refuge dans une grotte inconnue sans réaliser qu’il se trouvait dans une des plus merveilleuses du monde, cachée sous les immenses roches calcaires.

En 2009, Hô Khanh  guida un groupe de spéléologues de l’Association britannique de recherche de cavernes (British Cave Research Association - BCRA) afin d’explorer pour la première fois l’endroit découvert 18 ans auparavant. Les résultats spectaculaires de cette exploration dépassèrent toutes les attentes…

D’après des relevés au laser, la taille de Son Doong est estimée à plus de 9 km de long, avec notamment une galerie ininterrompue de 200 m de haut sur 100 m de large, alors que son volume de 38,5 millions de mètres cubes est occupé par des stalactites géantes mesurant jusqu’à 80 m. Ainsi, les dimensions de la grotte vietnamienne doublent celles de son homologue malaisienne de Deer Cave (Grotte du Cerf), la plus grande galerie souterraine du monde connue jusqu’alors.

Ses cavités hébergent un écosystème unique. Une forêt vierge s’épanouit en son sein avec de nombreuses espèces d’arbres tropicaux comme fougères, cocotiers ou lataniers. Son Doong fait partie d’un réseau de quelque 150 grottes dans la cordillère Truong Son. Une rivière souterraine d’environ 8 km l’a creusée voilà deux à cinq millions d’années. Les puits de lumière éclairent les stalagmites colossales… Cette configuration fait du site l’un des plus beaux chefs-d’œuvre de la nature.

Depuis sa découverte, la plus vaste galerie souterraine au monde n’a cessé de surprendre spéléologues, explorateurs, chercheurs ou visiteurs tant par son envergure imposante et grandiose que par sa beauté mystérieuse. En avril 2019, un groupe de scientifiques de la BCRA et du comité de gestion du Parc national de Phong Nha - Ke Bàng, en coopération avec Oxalis Adventure Tour, société de tourisme d’aventure du Vietnam, a plongé dans la rivière souterraine pour explorer la grotte reliant Son Doong et la caverne Thung. La profondeur de cette rivière était alors estimée à 25 m alors qu’elle s’élève à 93 m en réalité.

De plus, les chercheurs ont trouvé un système de grottes souterraines de 60 m de profondeur. Ils ont aussi étudié la zone autour du ruisseau Moc où un réseau de rivières et grottes souterraines d’une profondeur de 90 m a été découvert. Son Doong n’a cependant pas dévoilé tous ses secrets. Pour les spéléologues, il subsiste bien des mystères.

Établir un label touristique

Que de grottes mystérieures recèle la province de Quang Binh (Centre) !
Photo : VNA/CVN

Ces dernières années, la province de Quang Binh s’est concentrée sur le développement du tourisme d’exploration de grottes. De multiples circuits sont donc proposés aux voyageurs, comme grottes de Phong Nha et Thiên Duong : rivière Chay - caverne de Tôi - ruisseau Moc ; et un autre circuit au prix plus élevé : grottes de Son Doong - Va - Nuoc Nut - Tú Làn - Tiên - Rao Thuong - Én; ou encore deux autres tours vers les cavernes de Vòm, Giêng Vooc, Tra Ang et la vallée Ha Ma Da.

Ces itinéraires sont exploités selon les principes de respect de l’environnement naturel et de la biodiversité. "Bien que les potentialités touristiques soient notables, nous ne visons pas une forte croissance du nombre de visiteurs. Nous souhaitons affirmer le label de +Royaume des grottes+ d’Asie dans l’avenir. De ce fait, les circuits mettent l’accent sur le qualitatif", a déclaré Trân Tiên Dung, vice-président du Comité populaire provincial.

Quang Binh est aussi à l’avant-garde de la classification des niveaux de difficulté des circuits d’aventure permettant aux voyageurs de choisir au mieux leur tour. Pour les itinéraires difficiles, elle impose des règles concrètes relatives à leur temps de découverte et au nombre de participants pour assurer leur sécurité.

Le directeur général d’Oxalis, Nguyên Châu Á, a informé que "le voyage d’aventure est très prisé à Quang Binh. Le cas de Son Doong est particulier car la grotte ne peut accueillir qu’un millier de visiteurs chaque année. C’est pourquoi, malgré son prix élevé de 3.000 USD, ce circuit attire toujours un nombre stable. Il s’agit d’une mesure permettant à la province de développer durablement son tourisme".

Dans l’avenir, la diversification des expériences, l’investissement dans les infrastructures touristiques (hôtels, restaurants, lieux de séjour) et la promotion de l’image devront être mis en valeur par Quang Binh afin de faire honneur à son titre de "Royaume des grottes".

Thu Hà/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vivre vert, nouveau mode de vie chez les jeunes Vietnamiens

Le tourisme vietnamien en bonne posture sur son marché national Depuis que la pandémie de COVID-19 a été maîtrisée au Vietnam, le secteur du tourisme, qui a été gravement touché par l’épidémie, a pris des mesures pour se relancer, dans un premier temps, sur le marché intérieur.