06/05/2022 11:52
L’Association vietnamienne de la pêche (Vietnam Fisheries Society - Vinafis) a catégoriquement protesté contre l'interdiction de pêche unilatéralement imposée en 2022 par la Chine en Mer Orientale.
>>Réaction du Vietnam face à l'interdiction chinoise de pêche en Mer Orientale
>>Le Vietnam proteste contre l'interdiction chinoise de la pêche en Mer Orientale

La Vinafis proteste contre  l'interdiction chinoise de pêche en Mer Orientale.
Photo : QT/CVN

La Vinafis a fait part de son opposition à l’interdiction chinoise  qui est entrée en vigueur le 1er mai et devrait être valable trois mois en Mer Orientale, couvrant une partie de la région maritime du golfe du Bac Bô (golfe du Tonkin) et l’archipel de Hoàng Sa (Paracels) du Vietnam.

Il s'agit d’un acte unilatéral, répétitif et déraisonnable de la Chine, portant gravement atteinte à la souveraineté du Vietnam et violant ses autres droits et intérêts dans sa zone économique exclusive.

En même temps, cet acte viole le droit international, notamment la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM) et les documents juridiques internationaux cohérents, et va à l'encontre de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale.

La publication d'une interdiction annuelle et d'une prolongation de l'interdiction de pêche en Mer Orientale augmente le risque d'affrontements entre des bateaux de pêche vietnamiens et des garde-côtes chinois, entravant les opérations normales des bateaux de pêche vietnamiens dans les eaux relevant de la souveraineté du Vietnam, a déclaré la Vinafis dans un document officiel envoyé au bureau gouvernemental, aux ministères et organes compétents pour exprimer sa protestation.

La Vinafis proteste avec véhémence contre cet acte erroné, unilatéral et répétitif de la partie chinoise, le qualifiant de nul et non avenu dans les eaux relevant de la souveraineté du Vietnam, a-t-elle déclaré, avant de demander à la Chine de mettre fin à cette interdiction de pêche déraisonnable en Mer Orientale, dont les eaux relevant de la souveraineté du Vietnam.

La Vinafis a demandé aux organismes compétents de prendre des mesures drastiques pour empêcher cette interdiction de pêche déraisonnable de la partie chinoise afin de protéger les pêcheurs vietnamiens dans les eaux relevant de la souveraineté, des droits souverains et de la juridiction du pays.

Elle a déclaré continuer sa collaboration étroite avec ses antennes locales et unités concernées pour fournir aux pêcheurs les informations nécessaires et les encourager à continuer de partir en mer, contribuant à la défense de la souveraineté maritime et insulaire nationale.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Souvenirs de Hanoï éclairés par Kirigami, l'art japonais du découpage de papier

Nécessité d'une politique de visa plus ouverte pour attirer les touristes étrangers Le nombre de touristes internationaux au Vietnam reste encore limité. Les agences de gestion et de voyages estiment que la politique de visa du pays doit encore être plus ouverte.