20/05/2021 16:35
Le Tribunal populaire de Hanoï a ouvert jeudi 20 mai un procès pour juger huit personnes accusées d'avoir organisé la fuite à l'étranger d'autres personnes par un avion spécial transportant le président de l'Assemblée nationale en visite en République de Corée fin 2018.

Les accusés lors du procès.
Photo : VNA/CVN

Dans cette affaire, les huit accusés sont poursuivis par le Parquet populaire suprême pour le crime d'"organisation du courtage des autres à fuir à l'étranger" selon les dispositions de l'article 349 du Code pénal.

Selon l'acte d'accusation du Parquet populaire suprême, en 2018, en profitant des besoins d'aller en République de Corée pour trouver un emploi de certaines personnes et des politiques de l'État pour favoriser la connexion entre entreprises vietnamiennes et étrangères via les délégations de travail des dirigeants à l'étranger, les accusés avaient organisé le courtage de six personnes pour gagner des profits illicites. Actuellement, quatre sont retournées au Vietnam, deux autres sont toujours en fuite.

Le Parquet populaire suprême a également déclaré que les actes des accusés ont violé l'ordre de gestion administrative dans le domaine des entrées et sorties, affectant négativement les relations extérieures.

L'Agence d'enquête du ministère de la Police a également demandé au Bureau de l'Assemblée nationale et au ministère du Plan et de l'Investissement de surmonter les lacunes dans l'organisation et la gestion des délégations d'affaires voyageant à l'étranger.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.