20/04/2015 15:46
La province de Quang Nam (Centre) investira plus de 85 milliards de dôngs pour soutenir le développement de 16 villages de métiers.
>>Une maison séculaire en jaquier à Quang Nam
>>Hôi An : de nombreux divertissements au service des touristes

Grâce au projet «Développement des villages de métiers traditionnels liés au tourisme pour la période 2015-2020», approuvé le 7 avril par le Comité populaire provincial, Quang Nam se penchera sur la construction et l’amélioration de la voirie, du système de drainage et d’éclairage.

Les lanternes deviennent un produit culturel et touristique de Hôi An, province centrale de Quang Nam.
Photo : Hoàng Giang/CVN

En outre, la localité appuiera ces villages dans le développement de zones de production de matières premières (jute, cyperus, mûrier), l’acquisition de machines, le transfert de techniques, la promotion commerciale, la formation de personnel, la publication de cartes et de brochures présentant les sites touristiques et les villages de métiers. Entre autres.

Les seize villages de métiers traditionnels qui bénéficieront de ce programme sont situés dans les districts de Diên Ban, Duy Xuyên, Tam Ky, Phu Ninh, Dông Giang, Nam Giang, Nông Son et dans la ville de Hôi An. Il s’agit aussi de destinations attrayantes pour les touristes.

Depuis longtemps, Quang Nam est connue pour ses produits artisanaux tels que la céramique de Thanh Hà, les menuiseries de Kim Bông, les lanternes de Hôi An, les nattes de Bàn Thach, la soie de Ma Châu, la broderie de Bho-Hoong, etc.

Des touristes étrangers au sanctuaire de My Son (province centrale de Quang Nam). Photo : Kim Liên/VNA/CVN

Cette région possède d’ailleurs un potentiel touristique énorme. Le vieux quartier de Hôi An et le sanctuaire de My Son ont été reconnus en 1999 par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) comme patrimoine culturel mondial. Hội An était une ville prospère, située sur les routes maritimes du commerce de la soie. Divers styles architecturaux se retrouvent à Hội An : chinois, japonais, français. Le sanctuaire de My Son, ancien temple Cham construit entre les IVe et XIIe siècles, est niché dans une vallée. Avec ses 70 bâtiments en brique et en pierre, My Son est une destination de choix de nombreux touristes, surtout les étrangers.

Les touristes peuvent aussi choisir de se rendre sur l’île de Cù Lao Chàm. Cet archipel a été désigné en 2009 par l’UNESCO comme réserve de biosphère pour la diversité de ses espèces marines : coraux, mollusques, crustacés et algues.

La création de circuits liant les sites touristiques aux villages de métiers promet à cette province un bon développement. Entre 2015 et 2020, Quang Nam prévoit d’accueillir 60.000 touristes par an et de créer 3.000 nouveaux emplois.

Hai Vu/CVN
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

À la découverte de la mangrove de Dông Rui Grâce aux efforts conjugués des autorités et des populations locales, Dông Rui est aujourd’hui la plus belle et la plus vieille mangrove primitive du Nord du Vietnam. Située dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, elle est le meilleur rempart contre l’érosion marine et une extraordinaire source de vie pour les habitants.