21/07/2020 17:54
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc devrait avoir mercredi 22 juillet un entretien en ligne avec son homologue néo-zélandaise Jacinda Ardern.
>>Le Vietnam s'engage à promouvoir les liens avec la Nouvelle-Zélande
>>Promotion des pommes et kiwis de la Nouvelle-Zélande au Vietnam

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc serre la main à son homologue néo-zélandaise Jacinda Ardern lors de sa visite officielle tenue en mars 2018.
Photo : Thông Nhât/VNA/CVN

L’entretien témoigne de la volonté du Vietnam de porter les relations bilatérales à une nouvelle hauteur conformément à la déclaration commune sur l'avancement du partenariat intégral vers un partenariat stratégique, publiée lors de la visite en Nouvelle-Zélande du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc en 2018.

Depuis l’établissement des relations diplomatiques Vietnam - Nouvelle-Zélande, le 19 juin 1975, les liens bilatéraux ont connu un développement fort. La Nouvelle-Zélande considère le Vietnam comme un facteur important dans sa politique pour l’Asie-Pacifique.

Les deux pays ont porté leurs relations au niveau de partenariat intégral en 2009 et donné en mars 2015 une déclaration commune approuvant l’intensification et l’approfondissement du partenariat intégral en vue d’un partenariat stratégique. Les deux parties ont signé un programme d’action pour la période 2017-2020 en marge de la Semaine des dirigeants économiques de l’APEC 2017.

Les deux parties échangent régulièrement des délégations et maintiennent des contacts de haut niveau. Par ailleurs, les mécanismes de coopération bilatérale tels que consultations politiques, comité mixte sur l’économie et le commerce, dialogue sur la politique de défense sont régulièrement organisés.

Concernant la coopération dans la sécurité et la défense, les deux parties partagent des informations dans le cadre du mémorandum de coopération en matière de défense de 2013, de l’accord entre la Police de Nouvelle-Zélande et le ministère vietnamien de la Police sur la coopération dans la prévention et la lutte contre la criminalité transnationale de 2010…

Renforcer le partenariat économique

Transformation de pangasisus pour l'exportation vers la Nouvelle-Zélande. 
Photo : VNA/CVN

Fin 2018, la Nouvelle-Zélande comptait 28 projets d'investissement au Vietnam avec un capital total d'environ 101,94 millions d'USD, se classant 41e des 120 pays et territoires investissant dans le pays. Le Vietnam avait six projets de coentreprise en Nouvelle-Zélande avec un fonds total de 25,62 millions d'USD, principalement dans les domaines de la transformation et de la fabrication, de l’hôtellerie-restauration, de l’agriculture, de la sylviculture et de la pêche…

Concernant les aides publiques au développement (APD), la Nouvelle-Zélande s’est engagée à accorder au Vietnam 26,66 millions de dollars néo-zélandais (équivalant à 18,6 millions d'USD) de juillet 2015 à juin 2018.

L'éducation est une véritable réussite dans les relations entre la Nouvelle-Zélande et le Vietnam. De plus en plus de Vietnamiens y profitent d'une éducation de classe mondiale. La Nouvelle-Zélande a également investi dans les futures générations de dirigeants vietnamiens en offrant une trentaine de bourses d'études post-universitaires par an, des formations en anglais pour les officiels ainsi que d'autres opportunités de formation à court terme.

Les deux pays ont signé des accords sur les transports aériens en 2003 et le programme annuel de vacances-travail en 2011.

En ce qui concerne l'agriculture, l'ambassadrice de Nouvelle-Zélande au Vietnam, Wendy Mathews, a déclaré que c'était une caractéristique des relations bilatérales.

Selon l'ambassadrice, si les avantages du Vietnam résident dans le riz, le café et les fruits tropicaux, ceux de la Nouvelle-Zélande sont les produits laitiers, la viande, les pommes, le kiwi... Par conséquent, les économies vietnamienne et néo-zélandaise ont des atouts qui peuvent se compléter.

À ce jour, la Nouvelle-Zélande a autorisé l’importation de mangues, de fruits du dragon et de ramboutans frais du Vietnam. Le Vietnam est en train de demander à la Nouvelle-Zélande d’autoriser l’importation de citrons et de fruits de la passion sur son marché.

Les deux pays travaillaient étroitement au sein des forums multinationaux, notamment au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et de l’APEC. Les deux pays participent à plusieurs accords de libre-échange tels que l'Accord de libre-échange ASEAN - Australie - Nouvelle-Zélande (AANZFTA) et l'Accord global et progressif pour le partenariat transpacifique (CPTPP).

2020 est une année importante pour les relations entre le Vietnam et la Nouvelle-Zélande, et aussi une année extrêmement difficile pour les deux pays en raison du COVID-19. Mais  les deux pays ont remporté un grand succès dans la lutte contre cette crise sanitaire, reconnu dans le monde entier.

Dans les temps à venir, les deux pays s’appuieront sur leurs succès, continueront de coopérer pour les intérêts des deux peuples et pour la paix et la stabilité dans le monde.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Entre terre et mer, le marais de Chuôn À Phu An, une commune de la province de Thua Thiên-Huê, au Centre du Vietnam, s’étend jusqu’à l’horizon le marais de Chuôn, un lieu paisible en pleine nature.