03/07/2020 22:25
Le Vietnam devrait exporter des nids de salanganes pour un chiffre d’affaires de quelque 6.000 milliards de dôngs à condition qu’il investisse davantage dans la chaîne de production et de transformation de ce type de produit.
>>Des paysans de la commune d’An Phu changent leur vie grâce au tourisme
>>Nids de salanganes : une société vietnamienne reçoit un record d'Asie

Cérémonie d’inauguration du Centre de transformation de nids de salanganes du Vietnam, dans le district de Cân Gio, à Hô Chi Minh-Ville, le 27 juin.

Selon le Département d’élevage, relevant du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, le métier d’élevage de salanganes a vu le jour il y a une quinzaine d’années dans les provinces du Sud, avec des disparités en fonction des provinces. Depuis octobre 2019, le pays compte 42 sur 63 villes et provinces qui élèvent des salanganes, avec plus de 14.300 nids, réparties notamment dans le delta du Mékong, dans les provinces du Sud-Est et les provinces côtières du Centre.

Il est à noter que de nombreux nids de salanganes sont apparus dans les hauts plateaux, les provinces du Nord et les alentours du Fleuve Rouge, ce qui double le nombre de nids par rapport à 2017. Concrètement, les bons nids de salanganes sont estimés à 60%, pour un rendement de 68.000 tonnes chaque année et leur valeur d’exportation est estimée entre 100 et 150 millions d’USD annuellement.

Néanmoins, les coûts d’investissement pour la construction de nid de salanganes ne sont pas négligeables. Par ailleurs, aux dires des experts, pour augmenter la valeur ajoutée aux produits à base de nids de salanganes, il est nécessaire d’investir dans la construction supplémentaire d’établissements de transformation. Côté gestion, ce secteur devrait être aménagé en termes de régions d’élevage ainsi que de conditions sanitaires.

Vers l’exportation de nids de salanganes

Vu les potentiels des exportations de nids de salanganes dans les temps à venir, un centre de semi-transformation de nids de salanganes a été inauguré le 27 juin à Cân Gio, haut lieu de nids de salanganes à proximité de Hô Chi Minh-Ville. Ce centre, d’un coût d’investissement de plus de 100 milliards de dôngs, est muni d’équipements de transformation moderne mais aussi traditionnelle, tout en rassurant sur la sécurité alimentaire requise pour les marchés importateurs.

Des nids de salanganes transformés dans l’intérieur du centre.

Selon Dô Tu Quân, présidente du conseil d’administration de l’Entreprise de transformation de nids de salanganes Yên Quân, chef d’ouvrage de ce centre, pour la première phase de juin 2020 à juin 2022, chaque année, le centre fournira 6 tonnes de nids d'oiseaux propres à partir de 10 tonnes de nids d'oiseaux crus pour le marché intérieur et extérieur. Pour la deuxième phase, à partir de juin 2022, chaque année, le centre devrait fournir 60 tonnes de nid de salanganes propres aux marchés. Selon Mme Quân, les produits sortis dudit centre seront éligibles à l'exportation vers des marchés exigeants tels que la Chine, la République de Corée, le Japon, les États-Unis et l'Europe.

Lors de la cérémonie d’inauguration, Lê Duy Minh, président de l'Association vietnamienne des fermes et des entreprises agricoles (VFAEA), a déclaré que la construction du Centre de transformation des nids de salanganes du Vietnam bénéficierait aux entreprises du secteur des nids d'oiseaux. Ce centre augmentera la valeur et protégera l’enseigne des nids de salanganes du Vietnam, créant des liens de production tout au long de la chaîne de valeur pour répondre à la demande du marché.

Selon Hà Thuy Hanh, directrice adjointe du Centre national d’encouragement à l’agriculture, afin de développer l'industrie de la nidification des oiseaux, les provinces doivent avoir un plan détaillé des sous-régions encourageant à l’élevage. Il existe un certain nombre de localités d’élevage appropriées dans le pays  telles que Hô Chi Minh-Ville, les provinces de Khanh Hoà, Phu Yên, Ninh Thuân et Tiên Giang qui ont mis en place des zones d'élevage de nids d'oiseaux.

Parallèlement à la planification de zones d’élevage, les experts conseillent aux entreprises d’investir dans la technologie de préservation et la transformation des produits post-récolte pour améliorer la qualité des produits, la valeur de marque des nids de salanganes "Made in Vietnam" suffisamment pour rivaliser sur le marché international.

Texte et photos : Truong Giang/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

Kiên Giang voit une augmentation des arrivées touristiques en juillet La province de Kiên Giang (Sud) a accueilli près d'un million de visiteurs en juillet, soit une augmentation de 75,3% par rapport au mois précédent.