Perspectives et défis sur le chemin de la relance au Vietnam

L’économie vietnamienne s’annonce radieuse mais fait face à de nouveaux défis, étant donné que l’épidémie de COVID-19 n’est pas encore terminée et que les chocs politiques et économiques mondiaux se poursuivent.

>>Le Vietnam maintient avec succès la stabilité budgétaire, extérieure et financière

>>L'économie vietnamienne est en train de se redresser

>>L’économie vietnamienne continue de faire preuve de résilience

Dans le port de Hai Phong (Nord).

En 2020 et 2021, malgré les impacts de l’épidémie, le Vietnam a maintenu une croissance positive, principalement grâce à l’augmentation de l’import-export et des investissements, en particulier des investissements directs étrangers.

Suite à un meilleur contrôle du COVID-19, une forte reprise a été enregistrée dans un certain nombre de secteurs, telles que la vente au détail, les biens personnels, les produits pharmaceutiques, la logistique et la foresterie.

La Banque asiatique de développement (BAD) prévoit que la croissance économique du Vietnam remontera à 6,5% en 2022 et atteindra 6,7% en 2023.

Le Fonds monétaire international (FMI) a abaissé ses prévisions de croissance pour l’économie mondiale cette année, mais a estimé que la reprise du Vietnam serait stimulée par la mise en œuvre de son programme de développement et de relance socio-économique. François Painchaud, représentant du FMI au Vietnam, a prévu que son PIB augmentera de 6% en 2022 et de 7,2% en 2023.

Le vice-ministre du Plan et de l’Investissement, Trân Quôc Phuong, a toutefois déclaré que l’environnement des affaires local était confronté à des défis nouveaux et imprévisibles.

Éviter le gaspillage des ressources

L’inflation est l’un des plus grands risques pour l’économie pour 2022. Les prévisions des organisations nationales et internationales, ainsi que des experts économiques, suggèrent que l’inflation de cette année approchera le seuil des 4% fixé par le gouvernement et ne pourra pas être aussi faible que le taux enregistrés ces dernières années.

L’ancien directeur de l’Office général des statistiques, Nguyên Bich Lâm, a déclaré qu’avec le retard du plan de relance et de développement du pays dans le contexte de la hausse des prix mondiaux des produits de base, l’inflation devrait être d’environ 4% à 4,5% en 2022. Il a prévu que ce taux devrait passer à 5% - 5,5 % en 2023.

François Painchaud a déclaré que le Vietnam avait réussi à maintenir la stabilité budgétaire, l’équilibre extérieur et la stabilité financière, ses politiques macroéconomiques contribuant à réduire l’impact de l’épidémie.

Cependant, la reprise est inégale et certains risques pèsent sur les perspectives de croissance, a-t-il estimé.

Le membre permanent de la Commission économique de l’Assemblée nationale, Phan Duc Hiêu, a déclaré que pour mettre en œuvre avec succès le programme de relance dans le nouveau contexte, il est nécessaire de fournir un soutien aux personnes et aux entreprises.

Augmenter la capacité d’absorption de l’économie et éviter le gaspillage des ressources sont également importants, tandis que l’ouverture et la transparence sont à la fois une solution et une exigence pour améliorer l’efficacité et l’efficience du programme, a-t-il ajouté.

VNA/CVN