26/05/2022 17:42
L'envoyé spécial des Nations unies pour le Yémen, Hans Grundberg, a appelé mercredi 25 mai les parties belligérantes du pays à renouveler la trêve de deux mois en cours, qui devrait expirer le 2 juin.
>>Yémen : le premier vol commercial en six ans décollera de Sanaa le 24 avril
>>Yémen : première visite de l'envoyé de l'ONU dans la capitale tenue par les rebelles
>>Yémen : l'ONU appelle au cessez-le-feu après des combats à Marib

L'envoyé spécial des Nations unies pour le Yémen, Hans Grundberg.
Photo : AFP/VNA/CVN
"Nous avons vu les avantages tangibles que la trêve a apportés jusqu'à présent dans la vie quotidienne des Yéménites. Les parties doivent renouveler la trêve afin d'étendre et de consolider ces avantages pour le peuple yéménite qui a souffert de plus de sept ans de guerre", a déclaré M. Grundberg dans un communiqué écrit.

"La trêve a présenté une fenêtre d'opportunité pour rompre avec la violence ainsi que les souffrances du passé et avancer vers un avenir pacifique au Yémen", a indiqué l'envoyé de l'ONU, exhortant les parties belligérantes yéménites à "saisir cette opportunité" et à soutenir un règlement politique global du conflit.

Plus tôt dans la journée, des représentants du gouvernement yéménite et du groupe Houthi ont entamé des négociations sous les auspices de l'envoyé de l'ONU à Amman, la capitale de la Jordanie, afin de discuter de la levée du siège de la ville de Taïz, dans le Sud-Ouest du Yémen, qui est la dernière condition majeure à remplir conformément à l'accord conclu par les parties avant d'entrer en trêve le 2 avril.

La trêve prévoyait également la reprise des vols commerciaux à destination et en provenance de l'aéroport de Sanaa, tenu par les houthis, et l'autorisation de l'entrée des navires de ravitaillement dans le port de Hodeïda qui est également entre leurs mains. Des progrès ont été réalisés sur ces deux questions depuis le début de la trêve.

La trêve marque la première avancée depuis plus de sept ans dans les efforts pour mettre fin à la guerre au Yémen, qui a entraîné des dizaines de milliers de morts, quatre millions de personnes déplacées et poussé le pays au bord de la famine.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Cù Lao Xanh, une perle verte entre le ciel et la mer Le district insulaire de Nhon Châu, aussi connu sous le nom de Cù Lao Xanh, possède non seulement une position stratégique sur le plan de la sécurité et de la défense de la souveraineté maritime et insulaire du pays, mais est également une destination touristique attrayante de la province de Binh Dinh (Centre).