12/01/2021 22:33
Le Vietnam est une destination de choix en termes d’investissements directs étrangers (IDE). La maitrise de la pandémie de COVID-19 incite également de plus en plus de sociétés à se délocaliser au Vietnam. Un nouvel afflux d’IDE devrait avoir lieu en 2021.
>>IDE : plus de 28 milliards d'USD au Vietnam en 2020
>>Le Vietnam relance l'économie, attire investisseurs étrangers et gros fonds

Jusqu'à présent, Samsung a investi 17 milliards d'USD au Vietnam.
Photo : VNA/CVN


Au dire d’experts, le Vietnam est une destination ayant de nombreux avantages. Le Vietnam garantit notamment quatre paramètres de première importance pour les entreprises d’IDE. À savoir, une source de main-d'œuvre qualifiée, un système logistique pratique, un environnement juridique flexible et des perspectives macroéconomiques stables.

Dès les premiers signes du COVID-19 au Vietnam au début de l’année 2020, les autorités vietnamiennes ont pris immédiatement la mesure du phénomène et ont adopté des mesures strictes pour prévenir et contenir la pandémie sur son territoire. Le Vietnam a ainsi maintenu sa réputation de "très bonne destination" pour les investissements directs étrangers (IDE) et est considéré comme un centre de production.

En 2020, alors que la crise sanitaire a pénalisé les plus grandes économies, le Vietnam a impressionné par sa croissance économique, l’une des plus élevées au monde avec une progression de 2,91%. Ce résultat combiné avec une stabilité politique et macro-économique du Vietnam et de l’Asie du Sud-Est en général, ont incité des multinationales telles que Apple, Foxconn et Luxshare à s’implanter ou à sous-traiter à des sociétés vietnamiennes.

Plus concrètement, Apple a mis en œuvre des plans pour augmenter ses commandes auprès des fournisseurs vietnamiens. Pour leur part, Foxconn et Luxshare qui font partie des fournisseurs d’Apple augmentent aussi leurs activités d'investissement dans la province septentrionale de Bac Giang.

Pegatron qui est l'un des principaux fournisseurs de composants et de produits électroniques pour les géants mondiaux de la technologie tels que Microsoft, Apple ou Sony a l’intention d’investir environ un milliard d’USD pour construire un complexe industriel de fabrication de produits de haute technologie.

Croissance économique stable

Selon les données du ministère du Plan et de l’Investissement, jusqu’au 20 décembre 2020, le Vietnam a attiré 28,53 milliards d’USD d'investissements directs étrangers (IDE) venus d’une centaine de pays et territoires, soit 75% du total à la même période de 2019.

D’après un récent rapport de la Banque mondiale, le Vietnam a bien maîtrisé et contrôle actuellement bien l'épidémie de COVID. Cette organisation prévoit que le Vietnam devrait atteindre, en 2021, une croissance économique d’environ 6,8% puis 6,5% dans les prochaines années.

La signature de plusieurs accords de libre-échange bilatéraux et régionaux pourrait aussi attirer un grand nombre d’investisseurs étrangers en 2021.

Pour la phrase 2021-2025, le pays table sur chiffre de 150 à 200 milliards d'USD d’investissements directs étrangers annuel (de 30 à 40 milliards d’USD). Le nombre d’entreprises utilisant les hautes technologies, une gouvernance moderne et engagées dans la protection de l’environnement devrait augmenter de 50% d’ici 2025.

Toutefois, le Docteur Phan Huu Thang, ancien directeur du Département de l’investissement étranger relevant du ministère du Plan et de l’Investissement, a déclaré que le Vietnam devra faire d’avantage d’efforts pour améliorer ses systèmes juridique et politique et surmonter ses restrictions actuelles afin de bâtir un environnement toujours plus attractif pour les investissements. En outre, il est nécessaire de fournir une liste de projets appropriés et de bien préparer les infrastructures pour être prêt à accueillir les futurs investisseurs.

Pour attirer davantage d’IDE de qualité, les économistes ont d’ailleurs proposé de mettre en place un cahier des charges mettant l’accent sur le développement des infrastructures, proposant l’amélioration de la gestion de certaines zones industrielles de pointe et précisant des domaines prioritaires.

Différentes vagues d’investissement

La première vague d'investissements s’est déroulée entre 1993 et 2000 au moment de l’ouverture économique du Vietnam et de la mise en place de la Loi sur l’investissement étranger. C’est aussi à ce moment que la partie américaine a autorisé les entreprises américaines à investir au Vietnam. À cette époque, quelques grands groupes américains comme Coca-Cola, Pepsico, Cargill ou P&G se sont implantés au Vietnam.

La 2e phase s’est déroulée entre 2001 et 2007 après la signature de l'Accord commercial bilatéral entre le Vietnam et les États-Unis à la fin de l’année 2000. Cela a permis notamment le développement de produits "made in Vietnam" vers les USA. En 2006, le Vietnam est devenu membre de l'Organisation mondiale du commerce. Au cours de cette période, de nombreux fabricants sous-traitants sud-coréens, taïwanais et singapouriens ont investi au Vietnam. La plupart de ces groupes sont des partenaires de groupes américains.

Intel est considéré comme un représentant de la troisième vague d'IDE au Vietnam en construisant une usine de fabrication de puce électronique dans le parc high-tech à Hô Chi Minh-Ville. Cela a marqué une étape importante dans la qualité des projets d'IDE alors que les capitaux affluent vers la production et la technologie. En outre, Samsung, Foxconn, Compal, Nokia... sont également entrés au Vietnam. Jusqu'à présent, Samsung a investi 17 milliards d'USD au Vietnam.

Hoàng Phuong/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

Le festival Têt Viêt 2021 s’est ouvert à Hô Chi Minh-Ville Le festival du Têt Viêt 2021 (2e édition) a été inauguré en soirée du 21 janvier au parc Lê Van Tam, à Hô Chi Minh-Ville, dans une ambiance bon enfant, avec au menu de nombreuses activités spectaculaires et commerciales d’accueil du Nouvel An lunaire, qui approche à grand pas.