Nguyên Duc Diêm, un brillant vétéran et homme d’affaires de Thai Nguyên

Basée dans la province de Thai Nguyên (Nord) et spécialisée dans le transport de marchandises, la coopérative Tân Phu réalise un chiffre d’affaires de plusieurs dizaines de millions d'USD par an.

>>Nguyên Dinh Phùng, un vétéran généreux

>>Des invalides de guerre aussi vaillants en temps de paix

Le vétéran Nguyên Duc Diêm.

La coopérative Tân Phu est dirigée par Nguyên Duc Diêm, un ancien combattant courageux. Amputé d’un bras pendant la guerre, il garde un esprit positif et une passion pour le travail.

"J’avoue qu’au départ, j’étais un peu pessimiste après avoir perdu un membre. Ce handicap me gênait beaucoup dans la vie quotidienne. Mais comme l’a dit le Président Hô Chi Minh, un soldat peut être infirme, mais il ne doit pas accepter d’être inutile. J’ai donc appris beaucoup de métiers. J’ai été couturier pendant quelques années, avant de me lancer dans le transport de marchandises. Et je suis très content d’avoir obtenu du succès dans la vie".

C’est ce qu’a déclaré Nguyên Duc Diêm, qui habite le quartier Phu Xa, à Thai Nguyên. En 1968, au plus fort de la guerre contre les Américains, le jeune Nguyên Duc Diêm a rejoint la division 304 basée dans la province de Quang Binh (Centre). En 1971, lors d’affrontements sur la nationale 9 à Khe Sanh, il a perdu son bras droit. Libéré de l’armée avec de graves blessures, monsieur Diêm est rentré dans sa province natale pour commencer une nouvelle vie. Il a tout essayé : ouvrir une petite boutique de couture, pratiquer l’élevage, tenir un petit commerce, mais ces emplois étaient peu rentables.

En 1995, avec l’appui de l’Alliance des coopératives de la province, monsieur Diêm a convaincu sept familles de cotiser quinze millions de dôngs (642 USD) pour créer la coopérative Tân Phu, qui propose des services de transport de marchandises. Sous la direction de M. Diêm, Tân Phu s’est agrandie progressivement.

Aujourd’hui, la coopérative met en service des véhicules de grande dimension comme des camions et camions-grues poids lourds et s’ouvre aux services de restauration et d’hôtellerie. Chaque année, Tân Phu réalise un chiffre d’affaires de 85,6 millions d'USD (2.000 milliards de dôngs). Ses 150 employés reçoivent un salaire moyen de 10 millions par mois.

Phan Hà Bac, secrétaire du Parti du quartier Phu Xa, apprécie le talent de monsieur Diêm.

"La coopérative de M. Diêm est un levier de croissance de notre ville. Elle cotise beaucoup aux fonds de sécurité sociale et de soutien aux personnes défavorisées. Elle finance aussi la construction de nombreux ouvrages d’utilité publique de la province de Thai Nguyên", dit-il.

Selon Bàn Phuc Quang, du service du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales de Thai Nguyên, Nguyên Duc Diêm est sans doute l’un des plus accomplis des anciens combattants devenus hommes d’affaires de la province.

"Beaucoup de vétérans et de blessés de guerre mènent une vie autonome et même réussissent dans leur vie. Nous célébrons très prochainement les figures les plus exemplaires, dont monsieur Diêm", annonce-t-il.

Récipiendaire de l’Ordre du Travail, troisième classe, la coopérative Tân Phu a également reçu bien d’autres distinctions honorifiques de l’État et de la province de Thai Nguyên. Son directeur, Nguyên Duc Diêm, lui, s’est vu décerner un satisfécit du Premier ministre.

VOV/VNA/CVN