Mode à Paris : l'obsession du tweed chez Chanel

Tailleurs, manteaux, pantalons : la femme Chanel est habillée en tweed aux teintes des paysages écossais, comme lorsque Gabrielle Chanel s'appropriait le vestiaire du duc de Westminster, dans une collection révélée mardi 8 mars.

>>Mode à Paris : "sportswear" et sensualité chez Hermès

>>Mode à Paris : élégance tout en retenue chez Saint Laurent

Défilé Chanel à Paris, le 8 mars.
Photo : AFP/VNA/CVN

Au dernier jour de la semaine du prêt-à-porter féminin, le défilé se déroule dans un espace du Grand Palais éphémère dont les murs sont entièrement recouverts de tweed noir et blanc. Les sièges le sont aussi, comme les cartons d'invitation au défilé. "Consacrer l'intégralité de cette collection au tweed, c'est un hommage, une évidence", déclare la directrice artistique de Chanel, Virginie Viard.

Cette matière originaire d’Écosse, qui tire son appellation d’une rivière du même nom située à la frontière entre l'Angleterre et l'Écosse, est tissée de plusieurs fils de laine épais de différentes couleurs, pour un vêtement robuste et résistant au vent.

C'est la fondatrice de la maison, Gabrielle Chanel, qui a fait dès les années 50 porter aux femmes le tweed, tissu d'abord prisé par les paysans et chasseurs avant d'être adopté par l'aristocratie anglaise pour les parties du golf. "Nous sommes allés sur les pas de Gabrielle Chanel, le long de la River Tweed pour imaginer des tweeds aux teintes de ce paysage", raconte Virginie Viard.

Un manteau rose moucheté de bleu et de violet ou un tailleur bordeaux irisé d'or évoquent ses paysages embrumés. Les ensembles se portent avec des gros collants et des bottes ou cuissardes en caoutchouc noir et beige. Les escarpins à bout pointu, avec des mini talons aiguilles, accompagnent les petites robes noires habillées, toujours avec les chaussettes hautes épaisses.

Dans cette collection automne-hiver 2022-2023, Virginie Viard suit les pas de l'histoire de Gabrielle Chanel avec le duc de Westminster "et ses vestes qu'elle s'approprie". "Rien de plus sexy que de porter les vêtements de la personne qu'on aime. Je suis fascinée par le geste, toujours contemporain", souligne la styliste.

Des vestes masculines sont féminisées, des blousons légèrement oversize. Chose rare dans cette Fashion week qui se déroule en pleine guerre en Ukraine et marquée par les couleurs sombres, le vestiaire Chanel - en rose, vert et rouge - est joyeux, voire flashy, inspiré de l'Angleterre des sixties.


AFP/VNA/CVN