18/11/2019 22:58
Le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam et président de la République, Nguyên Phu Trong, a exhorté les agences concernées à mettre un terme au traitement des affaires de corruption graves dans les délais, lors d’une réunion du Comité permanent du Comité central de pilotage de la prévention et de la lutte contre la corruption à Hanoï, lundi 18 novembre.

>>Affaire de VN Pharma : 37 ans de prison ferme contre les deux chefs de file
>>Le Vietnam résolu à lutter contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme

Le secrétaire général du PCV, Nguyên Phu Trong, prend la parole lors de la réunion du Comité central de pilotage de la prévention et de la lutte contre la corruption à Hanoï, le 18 novembre.  Photo : VNA/CVN


Les participants ont écouté un rapport sur les résultats du traitement des affaires sous la supervision du comité depuis sa 15e session en janvier dernier. Ils ont également discuté et donné des avis sur les moyens de traiter plusieurs cas complexes.

S'exprimant lors de l'événement, Nguyên Phu Trong qui préside également le comité, a déclaré que, depuis la 15e session, les agences compétentes centrales et locales se sont efforcées d'accélérer les enquêtes, les poursuites et le jugement des affaires sous le contrôle du comité.

Il a noté que les enquêtes dans de nombreux cas avaient été étendues et que de nombreux autres suspects avaient été enquêtés, clarifiant leurs pratiques de corruption pour les traiter conformément à la loi.

Les agences concernées ont fini le traitement de 37 affaires, lancé des enquêtes dans 10 nouvelles affaires et repris sept autres enquêtes, terminé les enquêtes sur 21 affaires concernant 127 personnes, poursuivi 18 affaires impliquant 98 personnes, ouvert des procès en première instance sur 12 affaires avec 41 prévenus et a tenu des procès en appel pour 13 affaires avec 156 accusés.

Ils ont également saisi des avoirs présumés, bloqué des comptes et empêché des transactions dépassant 10.000 milliards de dôngs (432,3 millions d'USD).

En particulier, selon Nguyên Phu Trong, les autorités ont traité de manière stricte des affaires graves et complexes qui ont suscité les préoccupations du public, telles que l'abus de position et de pouvoir sur des actifs appropriés du groupe de l'industrie de la construction navale du Vietnam (Vinashin), le commerce de faux médicaments au sein de la société par actions VN Pharma, et la violation délibérée de la réglementation de l'État entraînant des conséquences graves pour la sécurité sociale du Vietnam.

Selon lui, ces résultats étaient dus à la grande détermination, au consensus élevé et à la coordination étroite entre le Comité central de pilotage et les agences concernées.

Le règlement des grandes affaires a continué de réaffirmer la détermination du Parti et de l’État dans la lutte contre la corruption, laquelle doit être menée de manière résolue, persistante et continue, sans épargner personne, a-t-il souligné.

Le dirigeant a demandé aux comités et aux organisations du Parti à tous les niveaux d'ordonner aux agences concernées d'accélérer les enquêtes, poursuites et procès dans les affaires de corruption dans les délais impartis.

D'ici la fin de cette année, ils doivent achever six affaires, engager des poursuites, ouvrir des procès en première instance dans 11 affaires, organiser des procès en appel pour deux autres et achever la vérification de 17 affaires, a-t-il ajouté.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Le lac Ba Bê, la perle verte du Nord-Est Rendons-nous cette semaine à Ba Bê, le plus grand lac naturel du Vietnam, formé il y a 200 millions d’années. Situé dans le parc national éponyme, dans la province de Bac Kan, à environ 230 km au nord de Hanoï, ce site naturel est l’un des plus beaux du Nord-Est du Vietnam.