20/01/2019 06:41
En 2019, le marché de l’immobilier promet d’être animé dans le domaine des propriétés de villégiature et de l’industrie. De nouvelles localités sont dans la ligne de mire des investisseurs.
>>Marché immobilier 2019: de nombreux signaux positifs à développer
>>La croissance de l'industrie automobile dope l’immobilier industriel

La croissance rapide de l’industrie touristique fait de l’immobilier dans les zones de villégiature un support d’investissement attrayant. L’immobilier industriel attire également de nombreuses entreprises. 

Selon Dang Van Quang, directeur de l’Agence immobilière John Lang Lasalle (JLL), en 2019, les investissements ne se concentreront plus uniquement sur les marchés traditionnels que sont Hanoï, Dà Nang (Centre) et Hô Chi Minh-Ville. Il est prévu qu’ils se tournent vers d’autres localités comme Bac Ninh, Hai Phong, Quang Ninh (Nord) ou encore Cân Tho (Sud… En 2018, le marché immobilier du Vietnam a témoigné d’un équilibre entre l’offre et la demande. Et “cette situation se poursuivra en 2019”, estime Lê Hoàng Châu, président de l’Association des sociétés immobilières de Hô Chi Minh-Ville.

La forte hausse des IDE a ouvert un avenir prometteur au marché immobilier des ZI au Vietnam.  Photo: Danh Lam/VNA/CVN


Zones industrielles en vogue

Les zones industrielles (ZI) sont en constante croissance. Elles couvrent aujourd’hui 80.000 ha, pour 335 ha en 1986. Le développement de l’immo-bilier industriel est directement lié aux investissements que le Vietnam attire en matière de production industrielle.

Selon les experts, l’attractivité du pays pour les investisseurs sera encore renforcée par les politiques foncières avantageuses mises en place. Grâce au soutien du gou-vernement, le secteur industriel réalise de bonnes performances. Cela lui permet de poursuivre sur sa lancée et de confirmer l’attractivité du marché viet-namien en matière de production et de logistique. La croissance macroéconomique forte et stable ont fait du Vietnam, et en particulier de son marché immobilier, une destination prisée des capitaux étrangers.

Selon les experts, la croissance économique et le développement des ZI au Vietnam s’expliquent par plusieurs raisons. La première est la focalisation du pays sur le développement de ses exportations. Le Vietnam oriente son économie vers l’exportation et encourage les affaires dans ce domaine. De ce fait, des ZI et zones économiques clés se développent au Nord, au Centre et au Sud du pays. La seconde est la signature de 18 accords de libre-échange (FTA), qui ont contribué à l’attractivité du pays auprès de sociétés tant nationales qu’étrangères. Ensuite, la confiance qu’ont acquise les investisseurs en la rentabilité de leurs placements  participe grandement à la croissance.

L’immobilier industriel où s’échangent terrains industriels, ateliers, entrepôts et autres biens logistiques, est crucial dans la première étape de développement. Si les secteurs traditionnels font du Sud un pionnier de l’immobilier industriel, le Nord attire de nombreux secteurs porteurs de hautes technologies. Ces derniers temps, le Centre s’est également trouvé lui aussi au cœur des attentions.

Le Vietnam démontre tout son potentiel de développement et atteint de nouveaux records de croissance. Le pays ne cache pas son ambition de devenir le nouveau centre industriel d’Asie du Sud-Est. Le marché vietnamien, doté aujourd’hui d’une forte densité de main d’œuvre, présentera bientôt une forte densité capitalistique. D’après Troy Griffiths, directeur général adjoint de Savills Vietnam, la forte hausse des IDE et la modification de la structure de la chaîne de valeur offrent d’ores et déjà un avenir prometteur au marché immobilier industriel vietnamien.

L’immobilier touristique toujours attrayant

Le condotel reste une tendance forte du marché immobilier vietnamien.
Photo: Thê Linh/CVN

Le potentiel du marché touris-tique vietnamien réside, quant à lui, dans des types de produits plus complexes et diversifiés, à la croisée des tendances mondiales. Le marché immobilier se développant en fonction des évolutions internationales, de plus en plus d’investisseurs étrangers se tournent vers le marché immobilier du Sud-Est asiatique. Les 3.000 km de côtes du Vietnam abritent certaines des plus belles baies et plages du monde. Parmi elles, se trouvent la baie de Ha Long (province de Quang Ninh, Nord), l’une des sept Nouvelles Merveilles du monde; celle de Nha Trang (Khanh Hoà, Centre), l’une des 29 plus belles au monde; ou encore des plages pittoresques dans le district de Phu Quôc (Kiên Giang, Sud)…

Le tourisme au Vietnam doit une grande part de son essor à ses côtes. Cependant, les experts constatent que le tourisme national en est encore à un stade initial, et qu’il présente encore un grand potentiel à exploiter. Selon l’Administration nationale du tourisme, en 2018, le Vietnam a accueilli 15,5 millions de voyageurs étrangers, en hausse de près de 20% par rapport à 2017. Les recettes touristiques se sont élevées à 620.000 milliards de dôngs (environ 27 milliards de dollars).

Le développement du tourisme entraîne une demande accrue d’hébergements. Le nombre limité de complexes de villégiature intégrant des services de divertissement ne répond pas à la demande, ni nationale ni étrangère, notamment durant les grandes fêtes. Or, ces dernières années, le secteur des propriétés de villégiature a été confronté à un certain immobilisme. Le concept de condotel reste une forte tendance d’investissement immobilier sur le marché vietnamien. Il s’agit d’une forme de partage de propriété d’une même unité immobilière partagé entre appartements privé et hébergement hôtelier, utilisé pour la gestion de nombreux hôtels vietnamiens.

Selon la société Savills Hôtel, ces deux prochaines années, 18.000 unités de condotel apparîtront sur le marché des principales destinations touristiques. La plupart concerneront des rési-dences de luxes, prisées par les investisseurs.
Bien que l’immobilier de villégiature et les condotels en particulier ait explosé ces dernières années, le marché manque de diversité. Mauro Gasparotti, directeur de Savills Hôtel Asie-Pacifique, estime que les investisseurs actuels se concentrent surtout sur les opportunités à court terme, et que les produits qu’ils développent répondent principalement à la demande croissante en appartements. Les modèles se répètent, les investisseurs peinent à saisir les nouvelles tendances et à créer de nouveaux modèles. “Le marché vietnamien est extrêmement prometteur pour le développement de projets hôteliers plus sophistiqués. Nous voyons des changements tous les jours. La technologie va complètement transformer notre façon de voyager”, constate-t-il.
Thê Linh/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France conjugue ses efforts avec le Vietnam dans la protection de l’environnent

Hanoï accueille près de 14,4 millions de visiteurs en six mois Hanoï a accueilli près de 14,4 millions de visiteurs depuis le début de l’année (+9,5% sur un an) dont 3,3 millions d’étrangers (+10,6%), a annoncé le Service municipal du tourisme.