L'UNFPA souligne les réalisations du Vietnam dans le planning familial

La représentante du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) au Vietnam, Naomi Kitahara, a souligné les réalisations du pays d'Asie du Sud-Est en termes d'amélioration de santé reproductive, de planning familial, ainsi que de réduction du taux de mortalité maternelle.

>>L’UNFPA aide à construire un système de données démographiques

>>L’UNFPA s'engage à soutenir l'objectif du Vietnam de "ne laisser personne de côté"

La représentante du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) au Vietnam, Naomi Kitahara.
Photo : VNA/CVN

En marge de la cérémonie tenue le 5 mai pour lancer le projet d'assistance de l'UNFPA en faveur du Vietnam dans le développement du système de données démographiques et le suivi de l'avancement des politiques de développement socio-économique et stratégies durables, la spécialiste de l'UNFPA, Naomi Kitahara, a souligné que dans le contexte sanitaire compliqué, il est nécessaire de développer un système de données statistiques de haute qualité et fiable afin d'élaborer les meilleurs plans pour la reprise et le développement économiques du Vietnam.

Se référant au rapport sur la situation de la population et l'augmentation des cas de grossesses non désirées cette année dans le monde, Naomi Kitahara a recommandé au pays de s'unir pour faire face à ce problème.

Selon elle, le Vietnam devrait également se concentrer sur l'amélioration de la qualité de vie des groupes vulnérables, notamment les ethnies minoritaires, tout en réduisant le taux de mortalité maternelle dans ces groupes de personnes.

Les jeunes constituent le groupe susceptible d'être le plus touché par la situation de grossesse non désirée, a souligné Naomi Kitahara, conseillant aussi au Vietnam d'accorder plus d'attention aux groupes vulnérables afin d'atteindre ses objectifs de développement durable.


VNA/CVN