L'UE salue le rôle du Vietnam dans la coopération avec l'ASEAN

Le chef de la délégation de l'Union européenne (UE) auprès de l'ASEAN, l'ambassadeur Igor Driesmans, a salué le Vietnam non seulement comme un partenaire bilatéral majeur, mais aussi comme un partenaire important de l'UE en coopération avec l'ASEAN.

>> Créer un espace d'enseignement supérieur résilient et durable pour l'ASEAN

>> ASEAN - UE : vers un développement durable du secteur de l'huile de palme

>> Le Premier ministre fera une tournée en Europe

Répondant le 7 décembre aux questions d’un correspondant de l'Agence Vietnamienne d’Information (VNA) en Indonésie à la veille des visites officielles du Premier ministre Pham Minh Chinh au Luxembourg, aux Pays-Bas et en Belgique pour le sommet commémoratif ASEAN - UE marquant le 45e anniversaire des relations ASEAN - UE du 9 au 15 décembre, Igor Driesmans a également présenté le Vietnam comme une nation d'Asie du Sud-Est avec laquelle l'UE entretient une relation solide et le cadre de coopération UE - Vietnam est désormais solide.

Concernant la signification du premier sommet UE - ASEAN prévu le 14 décembre, il a déclaré qu'il était assez historique que 27 chefs d'État et de gouvernements européens et les deux présidents institutionnels de l'UE rencontrent tous les dirigeants de l'ASEAN, ce qui n'était jamais arrivé auparavant.

Il a affirmé que le sommet est important car il renforce encore plus la relation bilatérale entre l'UE et l'ASEAN, mais envoie également un message au reste du monde indiquant qu'ils sont déterminés à travailler ensemble. Et dans les temps géopolitiques difficiles, ils ont choisi ensemble plus de coopération, plus de partenariat, au lieu d'entrer dans une nouvelle compétition.

À propos de l'ordre du jour du sommet, Igor Driesmans a révélé que certains investissements majeurs de l'UE dans l'ASEAN seront annoncés. Ceux-ci seront destinés au développement durable de la région, dans les énergies propres, la transition numérique et les infrastructures durables.

Interrogé sur la position de l'ASEAN dans la stratégie indo-pacifique récemment annoncée par l'UE, il a déclaré qu'il était surprenant de compter combien de fois l'ASEAN a été mentionnée dans la stratégie indo-pacifique, l'ASEAN est vraiment au cœur de l'approche de l'UE en matière de l'Indo-Pacifique, car une ASEAN forte est centrale.

Photo : VNA/CVN

Le chef de la délégation de l'Union européenne (UE) auprès de l'ASEAN, l'ambassadeur Igor Driesmans.

"Une ASEAN forte est bonne pour l'UE, car elle aide à stabiliser les différentes tensions géopolitiques qui existent, nous avons besoin de cette structure de sécurité, de cet ancrage institutionnel dans la région. Et bien sûr, une ASEAN forte est également bonne pour ses propres citoyens, donc pour sa prospérité, donc, en tant que partenaire commercial avec nous. C'est pourquoi nous avons tant investi dans ce partenariat, car nous pensons que c'est aussi bon pour nous en Europe", a-t-il ajouté.

Concernant la coopération UE - ASEAN ces dernières années, l'ambassadeur a déclaré que les deux parties avaient établi un partenariat stratégique en 2020, qui est devenu un partenariat très intégral. L'UE est en fait le partenaire le plus complet de l'ASEAN avec 20 dialogues différents.

"Juste cette semaine, il y a une conférence sur le calcul à grande vitesse, nous travaillons ensemble sur le transport routier, sur le changement climatique, sur les droits de l'homme, sur tant de choses. Je pense donc que le plus complet, nous sommes également le plus grand contributeur financier aux différents flux de travail de l'ASEAN en tant qu'organisation régionale", a-t-il noté.

"Et nous sommes, bien sûr, un partenaire économique incontournable. Nous sommes le troisième partenaire commercial de l'ASEAN et vice versa. L'ASEAN est notre troisième partenaire commercial. Et juste si vous regardez les entrées d'investissements, les soi-disant entrées d'investissements directs étrangers l'année dernière en 2021, nous nous sommes classés deuxièmes. Donc notre relation, notre partenariat est très serré malgré que nous soyons à l'autre bout du monde. Ils étaient très liés à bien des égards".

Selon lui, l'UE et l'ASEAN doivent faire encore plus ensemble pour stimuler les transactions vertes respectives.

"Nous devons devenir neutres en carbone en tant qu'Europe, mais éventuellement aussi en tant qu'ASEAN que le monde. C'est ce que nous nous sommes engagés à faire dans les différentes conférences sur le changement climatique. Donc ça va demander beaucoup de coopération, ça va demander qu'on travaille ensemble pour renforcer les énergies propres, les énergies renouvelables. Cela signifie plus d'investissements en provenance d'Europe. Cela signifie également une coopération politique plus forte sur ces sujets parfois difficiles", a-t-il déclaré.

Il a également suggéré de travailler ensemble pour se connecter. Récemment, ils ont signé un accord global sur le transport aérien, ce qui est très important et envisage une sorte d'espace aérien unique, les 37 pays de l'UE et de l'ASEAN.

Le diplomate a appelé à travailler ensemble davantage sur les aspects sécuritaires, affirmant qu'ensemble, ils pourraient être de fervents partisans d'un ordre international fondé sur des règles pour garantir la paix et la stabilité et travailler ensemble pour promouvoir ces valeurs fondamentales.

VNA/CVN

back to top