L'ONU dit aider l'Afrique du Sud à vacciner en masse contre une épidémie de rougeole

L'antenne de l'ONU en Afrique du Sud est en train de soutenir les efforts de vaccination de masse du gouvernement pour enrayer une épidémie de rougeole persistante, a déclaré mardi 24 janvier Stéphane Dujarric, porte-parole principal du secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres.

>> Plus de 150 enfants morts dans une épidémie de rougeole au Zimbabwe

>> OMS : près de 40 millions d'enfants en danger en raison du recul de vaccination contre la rougeole

>> Le Soudan du Sud signale une épidémie de rougeole

Vaccination contre le rougeole à Temba, en République démocratique de Congo. 
Photo : AFP/VNA/CVN

C'est le coordinateur résident Nelson Muffuh qui dirige les efforts onusiens face à cette épidémie qui touche cinq des neuf provinces du pays, a-t-il dit en ajoutant : "Notre équipe sur le terrain travaille avec les autorités sur les vaccinations de masse".

Alors que l'Organisation mondiale de la santé a déployé des experts, des campagnes de sensibilisation du public dans les provinces non touchées seront par ailleurs lancées dans les prochaines semaines. M. Dujarric a aussi précisé qu'un camion du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) continuera de circuler dans les provinces touchées, contribuant ainsi à augmenter les vaccinations.

"Nos collègues nous disent que les deux prochaines semaines seront particulièrement critiques, avec la réouverture des écoles, donnant le coup d'envoi d'une nouvelle année scolaire", a déclaré le porte-parole.

L'Institut national sud-africain des maladies transmissibles (NICD) a dit avoir trouvé 397 patients atteints de rougeole la semaine dernière. "Le nombre de cas continue d'augmenter quotidiennement à mesure que des prélèvements de sang et de gorge sont soumis au NICD".

Alors que la tranche d'âge des cas confirmés en laboratoire allait de 2 mois à 60 ans, la majorité des cas, soit 40%, se situait dans la tranche d'âge de 5 à 9 ans, suivie de 29% dans la tranche d'âge de 1 à 4 ans et de 17% dans la tranche d'âge de 10 à 14 ans, a indiqué le NICD. 

Xinhua/VNA/CVN

back to top