14/04/2019 14:32
La Ligue des champions n'est pas encore fichue pour l'Olympique de Marseille, venu à bout de Nîmes (2-1) après une longue domination stérile, et revenu à cinq longueurs de Lyon, samedi le 13 avril pour la 32e journée de Ligue 1.
>>Ligue 1: encore raté pour Marseille qui tombe à Bordeaux
>>Paris ne lâche pas "sa" Coupe de France
>>Ligue 1: Saint-Étienne s'accroche à son rêve européen

L'attaquant de Marseille Valère Germain (c) buteur lors de la victoire à domicile sur Nîmes 2-1 le 13 avril 2019. Photo: AFP/VNA/CVN

Merci les revenants! En une minute, l'OM a assommé les Crocos grâce à Valère Germain, passé par tous les statuts cette saison (72), puis Luiz Gustavo (73), titulaire pour la première fois depuis deux mois.

Germain a remplacé Mario Balotelli, qui a dû sortir blessé au bout d'une demi-heure. Une inquiétude dans la course au podium, avec près de la ligne d'arrivée la réception de l'OL, le 12 mai.

"Ce n'est pas du tout le moment de penser à la 36e journée, tempère Rudi Garcia, on s'est rapproché de Lyon, c'est la vérité du jour."

Mais "cette victoire donne de l'espoir", a admis Boubacar Kamara.

Autre revenant, Dimitri Payet a donné sur corner la balle de but à Germain, pour sa seulement quatrième titularisation en 2019.

Pourtant, l'OM a redouté un scénario à l'angevine quand Téji Savanier a réduit le score sur penalty (82), pour une faute de main de Boubacar Kamara.

"Le spectre d'Angers est un peu revenu, a admis Garcia, mais c'est humain".

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Des évolutions sur la carte des voyages en Asie Beaucoup de touristes sud-coréens et chinois abandonnent de plus en plus leurs destinations préférées d'auparavant telles que le Japon et Hong Kong (Chine) pour se tourner vers les pays d'Asie du Sud-Est.