Nghê An
L’"Hôpital spécial" qui soigne les animaux sauvages à Pù Mat

L'hôpital du Centre de sauvetage de la faune de Pù Mat accueille et soigne les animaux sauvages grièvement blessés ou malades. Le Centre de sauvetage de la faune de Pù Mat est situé dans le Parc national éponyme, dans la province de Nghê An (Centre). Pour entrer dans ce lieu, les invités, les médecins et le personnel du centre doivent se désinfecter à l'entrée.

>>Dak Lak promeut un modèle de tourisme respectueux des éléphants

>>Conservation de la faune : menaces et efforts de rétablissement

Les sept bébés tigres soignés à "l'hôpital spécial" du Centre de sauvetage de la faune de Pù Mat.
Photo : Canh Huê/CVN

Ce centre a vu le jour après la création du Parc national de Pù Mat. Depuis 2018, il est devenu un "hôpital spécial" dédié aux soins pour animaux sauvages. C’est le Centre pour la conservation de la faune au Vietnam (Save Vietnam's Wildlife - SVW) qui finance le matériel et le salaire des trois employés de l’hôpital, dont deux docteurs vétérinaires.

Selon le docteur Nguyên Tât Hà (42 ans), si des animaux sauvages sont grièvement blessés ou épuisés en raison d’un enfermement pendant une trop longue période, ils seront emmenés au service des urgences pour des examens approfondis. Ensuite, lorsque l'animal montre des signes de rétablissement, il sera mis sous surveillance à l’hôpital, mais dans un espace extérieur.

À présent, ce centre prend soin de dizaines d’animaux sauvages, parmi lesquels des gibbons, des pangolins, des civettes, des ours, des singes, des loutres...

Cet établissement vient même d'accueillir et de soigner sept jeunes tigres arrachés des mains de braconniers en août 2021. Ces tigres souffraient de problèmes de santé, des maladies intestinales et de diarrhée.

Selon le personnel du centre, le soin des sept bébés tigres n’a pas été facile. Après leur réception, le centre a dû réaliser un régime de traitement spécial, offrant les meilleures conditions de sauvetage et de soin. Les docteurs vétérinaires du Parc national de Pù Mat ont utilisé des antibiotiques et des enzymes digestives pour stabiliser leurs intestins.

Une fois les animaux sauvages rétablis, le personnel du Centre les rééduque pour qu’ils soient en mesure de survivre en milieu naturel. "Durant cette période, nous ne les nourrissons pas comme avant, nous cachons de la nourriture dans leur cage pour les forcer à chercher par eux-mêmes. Certains des animaux sont restés tellement longtemps en captivité qu’ils ne peuvent plus retourner dans la forêt", a déclaré Nguyên Tât Hà.

Le docteur vétérinaire Nguyên Tât Hà lors d’une visite aux animaux sauvages au Centre de sauvetage de la faune de Pù Mat.
Photo : Canh Huê/CVN

Lors des soins donnés aux animaux sauvages, des accidents imprévus peuvent se passer. Ce fut le cas lors des vacances du Nouvel An lunaire (Têt) de 2016 où M. Hà fut brutalement attaqué par un singe. Il garde toujours des cicatrices à son bras droit depuis cette attaque.

"Je m'occupais depuis longtemps de ce singe et je ne comprends toujours pas pourquoi il est devenu si agressif ce jour-là. Cela m’a donné une leçon, et je suis aujourd’hui très vigilant lorsque je soigne les animaux sauvages", a confié M. Hà.

La blessure de M. Hà a mis un an à guérir, mais il n'a jamais pensé abandonner son travail auprès des animaux sauvages blessés dans cet hôpital si spécial.


Nguyên Tùng/CVN

back to top