07/05/2021 16:52
Le directeur général de Deloitte Vietnam, Pham Van Thinh, s’est déclaré optimiste quant à l'attractivité du secteur bancaire vietnamien auprès des investisseurs étrangers.
>>Les M&A du secteur bancaire devraient rebondir cette année
>>Les banques sous pression d’augmenter leur capital statutaire

Dans une succursale de la Banque de commerce extérieur du Vietnam à Hanoï.
Photo : Trân Viêt/VNA/CVN

En plus d'apprécier les réalisations de l'économie vietnamienne en 2020, le directeur général de Deloitte Vietnam, Pham Van Thinh, a partagé son point de vue d'expert selon lequel le secteur bancaire avait connu une année 2020 couronnée de succès à bien des égards.

Cependant, selon lui, comme d'autres secteurs, les activités de fusions et acquisitions (M&A) dans le secteur bancaire ont été négativement affectées par l'épidémie.

"L'augmentation du risque économique mondial fait que les investisseurs ont tendance à augmenter leurs avoirs en liquidités et sont plus prudents dans leurs choix d'investissement. Les banques n’échappent pas à  cette tendance, l'expansion des investissements vers d'autres marchés, dont le Vietnam, sera évaluée plus attentivement. Par ailleurs, l'épidémie a rendu les créances douteuses   des banques encore plus inquiétantes", a déclaré M. Thinh.

Pour les mêmes raisons, les transactions sont également difficiles à déployer en raison de la limitation des déplacements et de la distanciation sociale.

En outre, une partie du capital d'investissement est limitée dans le contexte où les investisseurs "traditionnels" au Vietnam sont également fortement touchés par l’épidémie comme la République de Corée, le Japon, la Chine ou l'Asie du Sud-Est.

Cependant, avec une vision optimiste, M. Thinh a déclaré que le Vietnam demeure une destination d'investissement attrayante pour les entreprises étrangères. Il a cité comme preuves sa stabilité macroéconomique, sa croissance économique ces dernières années, son marché de près de 100 millions de personnes aux revenus croissants, une classe moyenne émergente...

En outre, les banques étrangers ainsi que les banques avec une proportion d'actionnaires étrangers font des affaires avec des résultats très impressionnants.

Les M&A dans le secteur bancaire ont connu trois cycles différents depuis 2000. Elles se concentreront désormais sur certains domaines  à fort potentiel de croissance tels que le crédit à la consommation, la banque de détail et les services bancaires.

"De nombreux facteurs permettent d'espérer que les M&A du secteur bancaire retrouveront de la vigueur en 2021", a exprimé M. Thinh. Ainsi la demande de capitaux des banques vietnamiennes reste énorme, et de nombreuses banques élaborent des plans pour offrir des actions, émises en privé à des investisseurs étrangers.

"Alors que les banques font de belles affaires, il est clair que le secteur bancaire vietnamien a un grand attrait auprès des investisseurs. Les M&A sont une méthode permettant aux banques étrangères de pénétrer le marché, lorsque le gouvernement refuse de délivrer des licences pour créer de nouvelles banques", a déclaré M. Thinh.

"La situation de la pandémie  étant bien maîtrisée, on espère que les transactions redémarreront créant un marché des M&A dynamique pour le reste de 2021", a souligné M. Thinh.

Sous un autre angle, M. Thinh a déclaré que la signature de l'EVFTA (accord de libre-échange UE - Vietnam) et de l'EVIPA (accord sur la protection des investissements) et de nombreux autres ALE ouvrait également aux banques vietnamiennes des opportunités d'accueillir des vagues d'investisseurs étrangers et de retrouver une bonne dynamique de croissance post-COVID-19.

CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Hanoï accueille 2,9 millions de touristes au premier semestre Au premier semestre, le nombre de touristes à Hanoï est estimé à 2,9 millions, en baisse de 25% par rapport à la même période de l’année dernière, selon le Service municipal du tourisme.